Artisanat en fête, une première journée réussie, la créativité au rendez-vous

Publié le 2017-10-21 | lenouvelliste.com

Artisanat en fête, plateforme de vente et d’interconnexion entre artisans, consommateurs et amants de l’art haïtien, a drainé son public dans son antre culte à Tabarre pour sa première journée. Les artisans, de leur côté, n’ont pas lésiné pour impressionner même les plus tatillons en exposant des œuvres dont la magnificence ne souffre d’aucune critique. Une partition plus que parfaite, à la hauteur des 10 ans de cette grande messe de l’art haïtien. Martine Blanchard, organisatrice de l’évènement, avoue avoir vu de nouveaux produits qui n’auront aucune difficulté pour se tailler une place sur le marché international. « Ce, bien que ces artisans n’aient reçu aucune formation de la part de designers internationaux », fait-elle remarquer, soulignant que la créativité est au rendez-vous.

La capacité des créateurs à étonner son public d’année en année, est, selon Frantz Duval, l’un des clés de voute du succès d’Artisanat en fête. Ce, souligne-t-il, en dépit du fait que les artisans travaillent avec les mêmes matériaux chaque année. « Il y a un renouvellement de formes, de couleurs et de sujets. C’est ce qui fait la force de cette foire », explique FD.

Le rédacteur en chef du Nouvelliste estime que la réponse du public a été timide ce samedi. Cependant, il affirme qu’il est tout de même satisfait. « La première journée est toujours ainsi, très calme. La deuxième journée est toujours plus achalandée. La tradition est jusque-là respectée depuis 2007 », explique-t-il. Dans la foulée, il se réjouit du fait que de plus en plus d’institutions publiques et internationales rejoignent et supportent l’organisation de cette foire. « Chacun apporte sa contribution. Mais il reste encore beaucoup à faire afin de convertir ce potentiel en valeurs, en retombées économiques pour les artisans et pour le pays en termes de création d’emplois, d'exportations et de rentrées de devises», a-t-il souhaité.

Pour sa part, Martine Blanchard reconnait que les premières journées d’Artisanat en fête sont toujours difficiles à cause des difficultés de placement des artisans. « Certaines fois les artisans ne sont pas satisfaits de leur place. Cela nous prend beaucoup de temps pour placer à leur convenance 216 artisans. C’est toujours ainsi avec les premières journées », explique-t-elle, assurant le que jour 2 verra de très grande amélioration.

Comme consignes pour la deuxième journée, Frantz Duval indique que la foire débutera comme ce samedi à 10 h. « Nous attendons tout le monde. Il fera chaud, nous conseillons aux visiteurs de porter des vêtements légers. Etant donné que pour visiter toute l'exposition on va beaucoup marcher sur le parc, il est conseillé de mettre des chaussures appropriées. Les visiteurs sont priés d’être vigilants pour éviter de se faire voler », suggère-t-il. "Veye poch nou, Veye bous nou", suggère Duval qui ne cache pas que la grande affluence au Parc historique de la Canne à sucre pour Artisanat en fête attire aussi les voleurs.

Tirage de Rhum Barbancourt à l’intention des artisans

La divine surprise de cette onzième édition de Artisanat en fête est apportée par le Rhum Barbancourt qui organise un tirage au bénéfice des artisans. Ce tirage consistera à remettre toutes les recettes générées sur les 2 jours à partir d’un bar que les responsables de cette institution ont installé sur le parc. Le tirage sera effectué avec les cartes de visites des artisans. Le gagnant, un artisan, aura toutes les recettes. Cela promet d'être une belle cagnotte.



Réagir à cet article