Ayiti Mizik/ Présentation de la cartographie musicale haïtienne

« Le droit d’auteur en Haïti, un manque à gagner dans le secteur musical haïtien »

Haïti possède désormais une base de données qui répertorie et dresse des informations sur le fonctionnement et l’évolution de son industrie musicale. Menée sur une période allant d'avril 2016 à juin 2017, cette étude a été réalisée à l’initiative de « Ayiti Mizik » et présente des données susceptibles de redresser la barre.

Joe Antoine Jn Baptiste
jjoeantoine2013@gmail.com
Par Joe Antoine Jn Baptiste jjoeantoine2013@gmail.com
15 sept. 2017 | Lecture : 2 min.

La question du droit d’auteur est largement abordée dans ce rapport qui trace la cartographie de l’industrie haïtienne de la musique, laquelle industrie « ne permet pas à la majorité des artistes de faire valoir leur talent et de gagner leur vie. Il y a très peu d’opportunités économiques. Le Bureau haïtien du droit d’auteur n’est reconnu d’aucune institution de droit d’auteur internationale », a souligné Milena Sandler, une des responsables de l’Association haïtienne des professionnels de la musique, lors de la conférence de presse donnée c

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.