Rencontres haïtiennes en France

Publié le 2017-07-04 | lenouvelliste.com

A l’abbaye de Montmajour, avec la participation des éditions Actes-Sud et de l’association du Méjan, une nuit de la poésie le 14 juin dernier, avec une lecture de Jimmy blues, les poèmes de James Baldwin, par la comédienne Anouk Grinberg, une lecture des textes de Nimrod, et une lecture par François Marthouret d’extraits de « Le doux parfum des temps à venir » et de « c’est avec mains qu’on fait chanson » de Lyonel Trouillot, et de la quasi-totalité de « Cité perdue » de Marie-Bénédicte Loze et Lyonel Trouillot. La lecture de François Marthouret a été ponctuée d’interventions musicales des virtuoses Amos Coulanges et Kisseta. Il serait question de transformer cette performance en un spectacle qui tournerait en Haïti et à l’étranger. Puis, dans le cours de la semaine, à Paris, dans des librairies parisiennes, un jumelage entre les éditions Le temps des cerises, C3 Éditions et l’Atelier Jeudi Soir, présentation du roman posthume de René Philoctète « Entre les saints des saints » coédité en Haïti par C3 et l’Atelier Jeudi Soir et réédité en France par Le temps des cerises ; et de « Cité perdue » en présence des auteurs. « Cité perdue » (Atelier Jeudi Soir) sera bientôt réédité en France aux éditions La passe du vent avec des illustrations de Ernest-Pignon Ernest. Lors de ces rencontres en librairie, les intervenants ont souligné la nécessité de faire circuler en France les œuvres éditées en Haïti, comme de multiplier les coéditions entre maisons haïtiennes et françaises. C’est dans cet esprit que ces rencontres ont été organisées et que des librairies françaises commencent à placer sur leurs rayons des ouvrages édités en Haïti dont ceux de la collection « Poésie » dirigée par Lyonel Trouillot (C3 Éditions) qui a déjà publié des recueils de Mehdi Chalmers, Faubert Bolivar et Paul-Harry Laurent.


Réagir à cet article