Un technicien formé en Argentine offre ses services au foot haïtien

Diplômé à l’ATFA (Association des techniciens du football en Argentine), ce technicien haïtien, né au Môle Saint-Nicolas le 22 juillet 1985 (32 ans), s’est dit prêt à voler au secours d’Haïti, écarté du football international pour les deux prochaines années. Son nom, Alcel Faugues.

Publié le 2017-03-31 | lenouvelliste.com

Dans les colonnes du Nouvelliste (Un coach haïtien formé à l’école argentine 2016), on a déjà présenté ce jeune technicien haïtien qui défraye la chronique dans le milieu footballistique du pays de Maradona. En effet, joint au téléphone pour avoir son point de vue sur l’élimination des Grenadiers face au Nicaragua (3-1 et 0-3), Alcel Faugues, plus connu sur le nom de Tipali, dit : « Ce qui s’est passé à Managua n’est autre qu’un coup de massue pour les fans du foot haïtien vivant en Haïti ou à l’extérieur du pays. En fait, c’est une catastrophe », a-t-il reconnu. Toutefois, dans sa science du football, il prédit un avenir meilleur pour Haïti : « Cependant, cette élimination ouvre une grande porte et offre aussi l’opportunité aux dirigeants de la Fédération haïtienne de football (FHF) de repenser les choses. Faudrait-il bien que la politique entre dans le sport, comme c’est le cas un peu partout à travers le monde? Dans le cas contraire, on ne va pas avancer. Vous le savez, qui n’avance pas, recule tout simplement. De nos jours, le sport est utilisé pour développer les pays pauvres. Haïti a intérêt de monter à bord », a-t-il laissé entendre. Questionné sur sa capacité à prendre les rênes de l’une de nos différentes sélections nationales, il a répondu : « En Argentine, je n’ai jamais caché mon identité haïtienne. En matière de coaching, l’Argentine n’a rien à envier au plus grand pays du monde. Cela dit, j’ai la volonté et j’ai aussi la compétence pour aider le football de mon pays à écrire une nouvelle page d'histoire. Savez-vous que Oscar Fleitas, celui qui a formé Diego Milito, il est aussi ex-membre du staff technique du club de Rosario Central, entraîné alors par Jose Luis Menotti, champion du monde comme coach avec l’Argentine en 1978, s’est dit prêt à m’accompagner dans cette mission », a fait savoir Alcel Faugues. Alcel, adulé par ses pairs, et qui dirige présentement l’équipe d’Union Americana FC (Argentine), s’est dit prêt à résilier son contrat tout en respectant les règlements du football argentin. « Pour mettre un terme à mon contrat, je dois aviser les responsables du club un mois avant. Ce faisant, je serais libre d’aller voir ailleurs. Pour Haïti, aucun sacrifice n’est trop grand », a-t-il expliqué. Si l’on se fie à ses propos, il suit de très près tout ce qui se passe dans le milieu du football haïtien. « Je tiens à remercier Nerva Atilus, Kesner Jean Mary et Maxonley Petit. Aucun d'eux n'est mon agent. Cependant, ce sont eux qui m’aident, tant au niveau local et international, sur le plan administratif. Et grâce à eux, la presse mise à part, j’ai toutes les données ayant rapport au football de mon pays. Je suis entièrement ouvert aux autorités du foot de mon pays », a-t-il dit en guise de conclusion. Aimé et très apprécié au pays de Messi, le jeune technicien haïtien, Alcel Faugues, dit Tipali, est sous les feux des projecteurs. À titre d’exemple, un documentaire retraçant sa jeune carrière d’entraîneur sera publié sou peu. Des extraits de cette vidéo laissent entrevoir des techniciens de l’ATFA (Association des techniciens du football en Argentine) et d’autres vantant le savoir-faire du jeune technicien haïtien, venu du Môle Saint-Nicolas.


Réagir à cet article