Doctorat honoris causa pour Frantz Prinvil et Jean Hubert Lindor

Le consistoire mondial du protestantisme haïtien et l’Union des universités privées d'Haïti (UUPH), présidé par le Dr Charles Poisset Romain, ont accordé insignes et distinctions à plusieurs personnalités haïtiennes, à l’occasion de la célébration des 500 ans de la réforme et des 200 ans du protestantisme en Haïti. Au nombre de ces distinguées, Frantz Prinvil et Jean Hubert Lindor ont été élevés au rang de docteur honoris causa en coopérative et développement communautaire, lors d’un cocktail dînatoire le vendredi 10 février dernier.

Publié le 2017-02-21 | Le Nouvelliste

Economie -

Grandes figures du mouvement coopératif haïtien, cela fait déjà plus de deux décennies qu’ils y évoluent. « C’est un cause que l’on a épousé » paraphrase Jean Hubert Lindor pour expliquer cette constance au fil des ans. Pour Frantz Prinvil, c’est une façon de réparer des citoyens pour la terre. Actuel directeur général du Conseil National des Cooperative (CNC), entité chargée de mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière de coopérative, Frantz Prinvil milite dans ce secteur depuis 1985. Ancien étudiant en gestion à l'INAGHEI, il a eu fait connaissance avec les coopératives grâce à des séances de formation sur la gestion des coopératives animées par des professeurs de l’Université Laval alors même qu’il est encore sur les bancs de la faculté. Vers 1989, lui et quelques camarades mettent sur pied la Koperativ tèt ansanm pou lavi miyò (Kotelam) une coopérative d'épargne et de crédit. Depuis Mr Prinvil ne s’arrêtera pas, et participera à la création de plusieurs autres coopératives. Pour l'heure, la Kotelam est l'une des plus grandes coopératives du pays. Avec 4 succursales, environ 100,000 membres et 650 Millions d'actif pour la kotelam, un portefeuille de crédit de 407 Millions de gourdes, de 521 Millions gourdes d’épargne, une centaine d’employés la Kotelam a su user de sérieux et de discipline pour tirer son épingle du jeu dans ce secteur difficile. Le chemin n'a guère été facile, mais toujours les dirigeants se sont efforcés de rester attachés aux principes de base du mouvement coopératif, bon gré malgré. La crise qui a frappé le secteur vers les années 2000- 2002, ne fut la seule situation de crise à laquelle la caisse a dû faire face. Jean Hubert Lindor explique que la Kotelam, par exemple a été sévèrement touché ors du séisme du 12 janvier 2010. Outre l’effondrement de deux de leurs immeubles, la mort de deux de leurs employés, il y a eu aussi les pertes économiques. « La kotelam a perdu environ 20 millions de gourdes d’un coup, sans compter les débiteurs qui ont aussi disparus. Mais nous avons résisté et nous sommes encore debout » dit-il fièrement. Actuel président du conseil d’administration de la Kotelam, et également vice-président de l’Association nationale des caisses populaires d'Haïti (ANACAPH) qui regroupe environ 49 caisses, Jean Hubert Lindor a rejoint le mouvement vers années 90. En 2006, il est élu membre du conseil d’administration de la caisse par l’assemblée générale pour en devenir le président le 10 janvier 2010, deux jours avant le tremblement de terre, qui d’ailleurs le surprend en son bureau à la Kotelam. Il peut donc en témoigner. Cette distinction qui leur a été octroyée leur rend fière et plus déterminé à travailler. «Je suis très honoré. C’est le signe que la communauté est fière de nous et du travail que nous avons réalisé. Cela récompense notre assiduité et les efforts accomplis pour respecter les principes coopératifs » confie Frantz Prinvil qui se réjouit que ce titre honorifique ne soit pas posthume et promet de mettre ce titre toujours au service du mouvement. « Etre président d’une coopérative est une fonction bénévole. Mais s’il y a des gens qui arrivent à comprendre votre travail et qui décide de vous octroyer cette distinction. J’en suis plus que fière. Je la partage avec les membres de Kotelam, les employés et les 13 dirigeants bénévoles du Conseil d'Administration et des comités de crédit et de surveillance, qui ont aussi contribué à cela. Mais ceci n’est pas un cadeau, c’est le fruit d’un travail assidu. Même à notre insu il y a des gens qui suivent notre travail. Et je continuerai à travailler inlassablement pour ne pas la démériter » explique Jean Hubert Lindor qui encourage les autres acteurs à faire montre de discipline dans l’accomplissement de leurs tâches.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".