Visite dans les mairies

Jovenel Moïse se rapproche des mairies de l’aire métropolitaine avant son investiture

Publié le 2017-02-02 | lenouvelliste.com

Le président élu n’est qu’à seulement quatre jours de prendre possession du palais national et de devenir définitivement le 58e président de la République. Mais avant, Jovenel Moïse veut se rapprocher des maires de l’aire métropolitaine qui ne sont pas des élus du PHTK. Accompagné de son épouse, il a visité, jeudi, les mairies de Carrefour, de Pétion-Ville, de Delmas, de Port-au-Prince, de Cité-Soleil, de Tabarre et de Kenscoff. La visite dans les mairies de l’aire métropolitaine s’inscrit dans le cadre des visites de courtoisie qu’entreprend le président élu depuis un certain temps, a fait savoir au Nouvelliste Lucien Jura, porte-parole de la commission de passation des pouvoirs. « Il a effectué ces visites dans un souci de rapprochement et afin d’avoir une idée de la situation dans les mairies de l’aire métropolitaine. On sait qu’il y a un problème d’insalubrité, particulièrement au niveau de la capitale, le président Jovenel Moïse a jugé bon d’aller palper lui-même la réalité et voir comment accompagner ces municipalités pour les rendre plus efficaces », a expliqué l’ancien journaliste. Pour Lucien Jura, même si ces élus ne sont pas du PHTK, Jovenel Moïse est le président de tous les Haïtiens. « Étant le chef de l’Etat, il a pour responsabilité de garantir la bonne marche des institutions. Une fois les élections terminées, tout le monde doit mettre la main à la pâte pour permettre au pays d’aller de l’avant », a-t-il avancé. Nice Simon, l’édile de la commune de Tabarre, estime qu’avec ces visites, Jovenel Moïse a fait un pas dans la bonne direction. Pour l’élue de Renmen Ayiti, le président élu veut avoir un rapport de proximité avec les mairies de l’aire métropolitaine avant son investiture le 7 février prochain. « Il sait que sans les mairies, il ne peut y avoir de développement. Il sait aussi que s’il veut faire quelque chose pour la population, il doit passer par les mairies », a indiqué la mairesse, jointe au téléphone jeudi soir par Le Nouvelliste. La star du cinéma haïtien devenue mairesse de la commune de Tabarre souligne que Jovenel Moïse n’est pas le président du PHTK, mais le président du pays. « Il a des promesses de campagne, nous aussi, nous avons des promesses de campagne. On va travailler ensemble… », a-t-elle dit. À Port-au-Prince, Jovenel Moïse a promis au maire de la capitale, Youri Chevry, de l’aider à changer le visage de la commune qui croupit sous le poids des immondices. Selon Lucien Jura, le porte-parole de la commission de passation des pouvoirs, le seul souci qu’ont les organisateurs des cérémonies de prestation de serment de Jovenel Moïse, c’est la situation d’insalubrité qui prévaut à Port-au-Prince à quelques jours de l’investiture du président élu.


Réagir à cet article