Visite/Coopération

Jovenel Moïse en République dominicaine sur l'invitation de Danilo Medina

Publié le 2017-01-16 | lenouvelliste.com

C’est d’abord dans les journaux dominicains que les Haïtiens ont appris, lundi après-midi, la visite en République dominicaine de Jovenel Moïse, le président élu. Joint par téléphone hier soir, l’ambassadeur d’Haïti à Santo Domingo, Idabert Pierre-Jean, a confirmé la nouvelle de façon laconique. « Le président Jovenel Moïse est là et on est encore au palais national », a indiqué au Nouvelliste Idabert Pierre-Jean à 9 heures du soir lundi. Interrogé sur l’objectif de la visite du président élu en territoire voisin, le diplomate a répondu en ces termes : « Je ne sais pas trop. C’est une visite privée, il est l’invité spécial du président Medina. Ils sont en train de dîner maintenant. Demain, ils auront des visites des lieux et de travail… » Selon des médias dominicains, le président Danilo Medina a reçu lundi au palais national Jovenel Moïse, président élu d'Haïti, où ils ont abordé diverses questions relatives aux relations bilatérales entre les deux pays. Son arrivée était prévue pour 17h30, mais l'avion a atterri à 19h08 à l'aéroport de Isabela, Santo Domingo Norte. Jovenel Moïse a voyagé à bord d’un vol de la compagnie aérienne Sunrise Airways. Il a été reçu par le ministre des Affaires étrangères dominicain Miguel Vargas Maldonado et l'ambassadeur haïtien en République dominicaine, Idalbert Pierre-Jean. Toujours selon la presse dominicaine, Jovenel Moïse a déclaré qu’il était en visite de courtoisie en République dominicaine pour deux jours. Il aura à rencontrer des autorités du pays et des leaders de différents secteurs de la vie nationale. Il aura à aborder avec eux des thèmes comme le tourisme, la zone de libre-échange, la migration, entre autres. Il en a profité pour inviter Danilo Medina à son investiture le 7 février prochain à Port-au-Prince. Après le passage de l’ouragan Matthew au début du mois d’octobre 2016 qui a ravagé le grand Sud d’Haïti, des soldats dominicains qui accompagnaient les convois d’aide humanitaire de leur pays ont été remarqués dans des zones, ce qui avait soulevé la colère de plus d’un, dont Jovenel Moïse. Dans une correspondance adressée à ce moment-là aux autorités dominicaines, le candidat à la présidence qu’il était écrivait : « Chers voisins, s’il vous plaît, rapatriez vos soldats du territoire haïtien… ». Aujourd’hui élu président, c’est Jovenel Moïse qui est en visite en République dominicaine pour parler de l’avenir des deux nations…


Réagir à cet article