EDITORIAL

Publié le 2016-10-14 | Le Nouvelliste

Le 10 octobre était la Journée internationale de la santé mentale. Village Santé a donc réuni pour vous des articles écrits pour la plupart par des spécialistes de la santé mentale. Malgré notre impulsion initiale à créer cette semaine un numéro sur les soins et secours post-cycloniques, nous nous sommes ravisés et avons pensé qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour parler aussi de santé mentale. Nous qui sommes drainés, inquiets, épuisés et éprouvés par tant de pertes et de deuils, encore une fois, il nous faudra résister, « faire avec », continuer, et chercher des lueurs d’espoir et de bien-être dans le tumulte et le stress. Avec en toile de fonds des images affreuses de familles endeuillées et de villes dévastées, des élections encore une fois reportées, l’humiliation d’être encore une fois en train de quémander de l’aide, le paradoxal soulagement qu’on la reçoive, la peur des maladies comme le choléra, le paludisme, etc. qui s’en viennent à grande vitesse, nous devrons comme d’habitude lever la tête, retrousser nos manches et aider du mieux que nous pouvons. Nous devrons aussi encore une fois faire tout cela sans nous noyer nous-mêmes dans la désillusion, le découragement et le stress et poursuivre nos rêves et notre quête de bien-être malgré tout. Depuis quelques jours, mon subconscient m’a amené sur les lèvres cette chanson de BIC, ou plutôt ce refrain qu’il chante dans je ne sais plus quel contexte : Nou byen, nou mal, nou byen mal e sè nòmal. Au fait, nous sommes constamment éprouvés, ne serait-ce que par notre misère et par les difficultés de notre vie ici. Et puis quand en plus, un cyclone arrive, comme pour nous rappeler que cela peut toujours être pire, il est difficile d’aller bien. Ce numéro de Village Santé a été créé pour marquer la Journée internationale de la santé mentale, mais aussi pour vous amener du support dans ces moments difficiles ne serait-ce que celui de nous rappeler que si nou pa byen, se pa yon mal. L’important est de prendre soin de soi et de chercher de l’aide quand ça ne va pas.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".