FOKAL/Conférence

Jean-Michel Frodon parle de la nouvelle vague

Le 7ème art surfait sur la nouvelle vague dans les années 50-60. Les vagues se manifestent encore chez les réalisateurs d'aujourd'hui qui se réclament de ce mouvement. Michel Frodon a raconté ce bouleversement cinématographique dans une conférence à FOKAL.

Publié le 2005-02-21 | Le Nouvelliste

############## « Histoire de la nouvelle vague, hier et aujourd'hui » tel est le thème qui a drainé le grand public à la salle polyvalente de la Fondation Connaissances et Liberté (FOKAL), le dimanche 20 février. La conférence était présentée par le directeur des Cahiers du Cinéma, Jean Michel Frodon. Il a expliqué que la nouvelle vague est le fruit d'un bouleversement dans l'art et la manière de faire le cinéma en France vers les années 50-60. Elle a été favorisée par un encadrement institutionnel : le ministère des Affaires culturelles, (une initiative de André Malraux), cinémathèques, ciné-clubs, revues spécialisées dans le domaine, ont fleuri à travers l'hexagone ; de nouvelles techniques dans l'art d'approcher la mise en scène, de filmer, ont révolutionné le septième art. Nouvelles voies La nouvelle vague a marqué son époque et continue à faire des remous dans le monde, grâce à des légendes comme François Truffaut, Jean-Luc Godard, Eric Rohmer, Claude Chabrol, Agnès Varda, Jacques Rivette, Alain Resnais pour ne citer que les incarnations de ce mouvement. Attiré par ce courant, plusieurs réalisateurs, un peu partout dans le monde, se sont réclamés de la nouvelle vague qui est liée au Cahier du cinéma. Arnold Antonin a laissé entendre que la nouvelle vague a ouvert la voie à un nouveau genre de cinéma, une nouvelle facture de film qui n'est pas celui de Hollywood. Il a cité le cinéma d'auteur, le cinéma du tiers-monde qui, aujourd'hui, se frayent leur place et démocratisent les goûts des cinéphiles. Richard Sénécal se dit un enfant de cette vague en prenant le soin de se situer par rapport aux pionniers du cinéma haïtien comme Arnold Antonin qu'il place d'emblée dans l'ancienne vague. Cette appartenance dont se réclame Sénécal, un intervenant dans le public ne l'entend pas de cette oreille. Pour lui, il n'y a rien qui se rapporte aux Cahiers du Cinéma à être appliqué dans les films haïtiens. La question a rebondi avec Haendel Dorfeuille. Celui-ci a axé sa réponse sur les théories énoncées par Jean-Michel Frodon pour revendiquer cette vague. Jean-Michel Frodon a prêté une oreille attentive à la discussion. Il avait fait remarquer avant ces interactions que « la nouvelle vague est un principe actif comme une formule chimique parce qu'elle fait de l'effet encore aujourd'hui. Elle est une manière de concevoir le cinéma. C'est une force dans le cinéma qui n'est pas une école esthétique ». Il avait tenu à préciser par ailleurs que les premiers films de Godard ne ressemblaient pas à ceux de Truffaut, celui de Chabrol n'avait rien à voir avec l'oeuvre de Resnais. L'imitation des réalisateurs de cette tendance ne s'est pas faite à la manière des peintres ou des architectes qui copient souvent les maîtres. « Ils ont en commun une énergie nouvelle, un rapport à l'idée du cinéma qui est nouvelle. » Le conférencier est revenu à plusieurs reprises sur Truffaut. Il a signalé que cet artiste est resté accroché à ses engagements de jeunesse : « Pour François Tuffaut, le cinéma est un monde entier, il ne se casse pas entre une partie expérimentale, commerciale ou conventionnelle. Mais il garde dans l'ensemble les parties les plus audacieux, les plus partageables au public. Certains de ses films ont l'air conventionnel, d'autres narratifs, romanesques, classiques mais qui sont travaillés de l'intérieur par des questionnements sur qu'est-ce que je suis entrain de raconter? Comment suis-je entrain de raconter cela? Des ruptures, des déviations, des échappées dans le déroulement du film. Aucun des films de Truffaut n'est un film académique. Il est resté avec un pied dans le classicisme, et un pied dans la modernité ». Le directeur des Cahier du Cinéma a souligné que quelques réalisateurs de la nouvelle vague ont posé un autre regard sur le monde baigné dans la lumière. Très critiques aussi, ils ont « souvent reproché au cinéma académique français de faire du théâtre filmé », travers que nos critiques imputent au manque de professionnalisme des réalisateurs haïtiens. Frodon aussi noté que les réalisateurs de la nouvelle vague « étaient des fous de littérature ». Certains films ont été supportés par des écrivains comme Marguerite Duras. Très proche des mouvements littéraires, Alain Renais a fait appel à Marguerite Duras pour écrire le scénario de « Hiroshima mon amour », il a aussi sollicité Alain Robbe-Grillet pour « L'année dernière à Marienbad ». Michel Frodon profitera de son passage en Haïti pour animer un atelier sur le cinéma, au local de l'Association Haïtienne des Cinéastes.
Claude Bernard Sérant serantclaudebernard@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".