Quand Me Reynold Georges déclare et dénonce

Publié le 2004-12-30 | Le Nouvelliste

Me Reynold Georges a officiellement déclaré sa candidature à la présidence pour les prochaines élections qui se dérouleront en novembre 2005 sur le territoire national. Cette candidature est venue à un moment où des débats se multiplient sur la nécessité d\'arriver à une meilleure représentativité des partis dans la politique haïtienne. Pour espérer briguer des postes électifs, il faut être très fort sur le terrain. Certes, le parti de Me Georges a plusieurs années d\'existence, mais quel est son poids? Quel est son projet de société? Voilà bien des questions que l\'on pourrait adresser à d\'autres formations politiques? L\'opération de charme de Me Georges? L\'ancien constituant et sénateur de la République d\'Haïti, Me Reynold Georges, mène-t-il une opération de charme envers certains membres et sympathisants du parti \"Fanmi Lavalas»? Serait-ce la même stratégie ou la même technique pour des membres des Forces Armées d\'Haïti dont il a toujours plaidé en leur faveur. On ne sait pas trop; néanmoins, il est clair que certains secteurs sont vitaux pour remporter les élections. S\'il s\'agit d\'élections honnêtes et démocratiques et Me Georges ne saurait ne pas le savoir. C\'est déjà singulier de lancer sa candidature à un moment où les grands ténors font le silence complet sur leur participation aux prochaines élections. Sont-ils en train de s\'organiser, de mettre en place des structures avant de se déclarer candidats? Ou sont-ils en train de réfléchir sur les possibilités d\'alliance entre partis, vu le nombre pléthorique de candidats à la Présidence? En tout cas, Me Reynold Georges s\'engage dans la bataille électorale qu\'il veut à tout prix gagner. Me Georges ne se contente pas de se déclarer candidat mais, en adéquation à ses manières de faire, il dénonce. Y a-t-il relation d\'interdépendance entre se déclarer pour dénoncer? Allez savoir ! Prenant la parole lors de la conférence de presse des prisonniers lavalassiens (Rudy Hériveaux, Yvon Feuillé, Gustave Leslie, Père Gérard Jean-Juste), le mardi 28 décembre 2004, au local de son cabinet d\'avocats, Me Georges a attiré l\'attention des journalistes sur une bévue qui aurait été commise par le commissaire du gouvernement du Tribunal civil de ce ressort dans son réquisitoire d\'informer. Le candidat à la Présidence dit s\'étonner du fait que le nonm de l\'ex-commissaire de police de Pétion-Ville Wood Guano qui a laissé Haïti le 3 mars 2004 pour l\'étranger figurait dans son réquisitoire. L\'ex-commissaire est accusé d\'avoir donné la mort à des policiers et a participé à l\'Opération Bagdad\". Le deuxième cas est celui de l\'ex-député des Côteaux, Me Béonard Dorismond, qui est à Miami depuis le 11 septembre 2004, accusé, lui aussi, d\'avoir tué dix personnes dans le cadre de l\'\"opération Bagdad\". Selon Me Reynold Georges, ce député a été accusé par le correspondant de Signal FM, le journaliste Pierre-Yves Delsoin. Dans une requête adressée au Parquet du tribunal civil de la commune des Côteaux, le substitut du commissaire du gouvernement a répondu de la manière suivante: \"Le parquet du tribunal de Première instance des Côteaux a reçu votre requête datée du 3 novembre 2004. Des démarches ont été entreprises auprès des trois tribunaux de paix de la circonscription des Côteaux. Les juges de paix sont vraiment étonnés d\'apprendre une telle nouvelle. Ils font savoir au commissaire, qu\'ils ne sont jamais au courant de cette opération dénommée \"Opération Bagdad\" ni la tuerie d\'une dizaine de personnes dans leur juridiction. Le parquet n\'a pas la possibilité de convoquer le correspondant de la station de Radio Signal FM, le sieur Pierre-Yves Delsoin qui habite à Port-au-Prince. Il revient à votre cabinet de faire ce que de droit\". Me Georges estime que ses clients ont été victimes d\'un complot manigancé par des agents du gouvernement et des partis politiques proches de ce dernier dans le but de les déclarer hors-la-loi. Ils ont peur d\'affronter le parti \"Lavalas\" aux élections, a-t-il poursuivi. Le droit au service de la politique ou la politique au service du droit? Me Reynold Georges, définitivement, semble vouloir nous apprendre que la politique a ses raisons que la raison ignore. Entre avant-hier et hier,il a franchi bien des pas. On ne sait s\'il avance ou s\'il recule, mais il faut s\'attendre demain à d\'autres acrobaties de cet avocat politicien. A quand une nouvelle sortie de Me Georges?
Jean-Robert Fleury Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".