Elections

Peu crédibles, les missions d’observation reviennent

L’Union européenne et l’Organisation des Etats américains se préparent à observer le déroulement des prochaines élections en Haïti. À la demande du président Martelly, un protocole d'accord a été signé avec ces deux institutions à cet effet. Les autorités haïtiennes ainsi que les observateurs insistent et parlent d'observation au moment où la communauté internationale jouit de très peu de crédibilité depuis les élections de 2010.

Louis-Joseph Olivier
Par Louis-Joseph Olivier
20 juil. 2015 | Lecture : 3 min.
Après les révélations accablantes sur le comportement des observateurs internationaux durant les élections de 2010, la communauté internationale en Haïti revient sur la pointe des pieds. L’OEA et l’UE en premier se dotent d’un protocole d’accord avec le gouvernement Martelly/Paul pour observer les prochaines joutes. « La mission d’observation électorale de l’UE est indépendante de toute institution de l’UE ou de ses États membres. Elle est soumise à un code de conduite qui ne permet aucune ingérence dans le processus, impose sa neutralité et
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.