Veut-on vraiment des élections ?

57 en 2005, 65 en 2010, 129 en 2015.

Frantz Duval
Par Frantz Duval
20 avr. 2015 | Lecture : 2 min.
57 en 2005, 65 en 2010, 129 en 2015. Le nombre des partis politiques a tendance à croître d’élection présidentielle en élection présidentielle. Sous le règne de Michel Martelly, le bulletin va devoir faire un exploit pour contenir tous les prétendants si des regroupements ne se matérialisent pas en vue de réduire le nombre des candidats au scrutin présidentiel. Les 64 nouveaux partis, faut-il le rappeler, sont, avant tout, proches idéologiquement ou liés d’une manière ou d’une autre à Tèt Kale. L’équipe au pouvoir croit depuis la conférence d’
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.