Le ministre Phélito Doran « agresssé» par le député Arnel Bélizaire

Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Relations avec le Parlement, Phélito Doran, aurait été agressé, mercredi, par le député Arnel Bélizaire au Parlement haïtien, en présence de plusieurs autres parlementaires. Un acte condamné énergiquement par le gouvernement haïtien qui invite du même coup le président de la Chambre basse à prendre les mesures qui s’imposent pour que cet acte ne reste pas impuni.

Publié le 2014-06-25 | Le Nouvelliste

Lors d’une entrevue accordée au journal Le Nouvelliste, le ministre Phélito Doran a expliqué qu’il a été agressé physiquement par le député de Delmas/ Tabarre, Arnel Bélizaire, alors qu’il était à la Chambre basse dans l’exercice de ses fonctions. Selon le ministre Phélito Doran, il n’y avait pas de discussion entre lui et les autres parlementaires quand le député Arnel Bélizaire a décidé, brusquement, de lui rendre la vie impossible. « Mon travail est de créer de très bonnes relations avec le Parlement et c’est ce qui explique pourquoi j’étais cet après-midi au Parlement, a-t-il dit. Il m’a agressé physiquement et n’était la présence des honorables députés, Dieu seul sait ce qui aurait pu m’arriver. » Selon le ministre Phélito Doran, le député Arnel Bélizaire lui a proféré des menaces de mort assorties de toutes sortes d’injures. Il a ainsi invité le président de la Chambre des députés à prendre des mesures disciplinaires pour que cet acte ne reste pas impuni. « L’article 247 de la Chambre des députés impose des sanctions pour toute infraction commise par un député, a-t-il souligné. J’espère que le président de la chambre basse va prendre des mesures appropriées», déclarant entre autres, que le président de la Chambre des députés a fait montre d’une certaine responsabilité en m’adressant personnellement des excuses au nom de la Chambre des députés. Le ministre Phélito Doran a en outre précisé qu’il ne va pas porter plainte contre son agresseur et qu’il appartient au gouvernement de la République d’assurer le suivi de ce dossier. « J’appartient à un corps qui est le gouvernement, c’est à lui de prendre des mesures pour que cet acte ne reste pas impuni, a-t-il ajouté. Nous sommes pour le dialogue et nous espérons que cet acte ne va pas envenimer les relations entre l’exécutif et le Parlement. » Dans une note rendue publique, le gouvernement haïtien a condamné énergiquement les agressions physiques et les menaces de mort proférées par l’élu de Delmas/Tabarre à l’encontre du ministre Doran. « Le gouvernement de la République dénonce et condamne énergiquement l’agression sauvage du ministre Phélito Doran, en pleine séance, à la Chambre des députés, par le député Arnel Bélizaire», a-t-on lu dans cette note du bureau de communication de la Primature sans donner de détails sur l'éventuelle agression du ministre Doran. Selon cette note, le gouvernement tient à souligner que l’immunité ne couvre pas les infractions de droit commun commises par un parlementaire. «Immunité ne signifie pas impunité, a poursuivi cette note. C’est pourquoi le gouvernement de la République demande à la Chambre des députés de se pencher, toute affaire cessante, sur les demandes de levée d’immunité produite par la justice à la Chambre des députés. » Le gouvernement haitien tient également à rappeler que le député Bélizaire est un récidiviste qui, à plusieurs reprises, a eu des comportements contraires à la dignité d’un parlementaire, violant systématiquement les lois de la République. L’agression à l’Office des postes, le passage en force d’un barrage de la douane ; l’usage d’arme de guerre dans des manifestations de rue et l’action armée au niveau de l’Office national d’assurance vieillesse (ONA sont parmi les actions que le gouvernement a mises à l'actif du député Arnel Bélizaire qui a encore fait parler de lui.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".