Il faut sauver Port-au-Prince!

Par Claude Bernard Sérant « Le meilleur hommage qu’on puisse rendre à Georges Corvington, c’est de s’occuper de Port-au-Prince et de l’histoire de ce pays », a lancé le cinéaste Arnold Antonin, hier soir, au Karibe.

Claude Bernard Sérant
Par Claude Bernard Sérant
24 avr. 2014 | Lecture : 4 min.
Par Claude Bernard Sérant « Le meilleur hommage qu’on puisse rendre à Georges Corvington, c’est de s’occuper de Port-au-Prince et de l’histoire de ce pays », a lancé le cinéaste Arnold Antonin, hier soir, au Karibe. Encore une belle manière à lui de dire : il faut sauver Port-au-Prince! C'est capital. Ovationné par une assistance nombreuse et chaleureuse, le cinéaste a connu un moment de satisfaction lors de la grande première de « Port-au-Prince mon seul et unique amour », son film documentaire qui brosse le portrait sobre de l’auteur de "Por
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.