Publication

Les femmes et la dictature

Publié le 2014-03-19 | lenouvelliste.com

C’est ce samedi 15 mars 2014 qu’a eu lieu dans les jardins de la Direction nationale du livre (DNL), sis au # 10 de la rue 3 à Pacot, le lancement du troisième numéro de la revue Legs et Littérature consacré à la thématique « Dictature, révolte et écritures féminines » et la réédition du roman Le sexe mythique de Nadine Magloire. Après sa présentation, les mardi 4 et vendredi 7 mars 2014, respectivement au Mount Holyoke College et au Five college Women’s Studies and Research Center à South Hadley dans le Massachusetts aux États-Unis par la professeure Carolyn Shread, c’est au public haïtien de découvrir et d’apprécier cette dernière-née de LEGS EDITION, la structure éditoriale qui publie la revue. Invitées spéciales de l’événement, les écrivaines Évelyne Trouillot et Yanick Lahens n’ont pas manqué de saluer le travail de cette jeune maison d’édition ayant à sa tête Wébert Charles, Dieulermesson Petit- Frère et Mirline Pierre, qui, en l’espace d’une année, a pu réaliser un tel exploit. Elles ont parlé, toutes les deux, de leur rapport avec la dictature, puisqu’elles l'ont connue, de la situation des femmes et plus particulièrement des femmes-écrivains dans la société haïtienne et d’ailleurs. Selon l’auteure de "La mémoire aux abois", la dictature met l’individu dans un état d’angoisse permanent. « Tout ce que j’ai gardé de la dictature, c’est ce silence, cette peur constante. Il ne fallait pas prononcer certains mots, il ne fallait pas parler de certaines choses », a fait savoir Évelyne Trouillot. Pour sa part, Yanick Lahens a tenu à préciser qu’on ne finira jamais de parler de la dictature, cette espèce de chape de plomb qui tombe sur une société et blesse des hommes et des femmes dans leur chair. Par ailleurs, l’auteure de "Guillaume et Nathalie" a salué cette initiative visant à réhabiliter, d’un côté, avec la collection « Voix féminines », des femmes dont les voix ont été longtemps occultées pour des raisons diverses, et de l’autre côté, les auteurs classiques de la littérature haïtienne qui sont enseignés dans nos écoles. C’est un double combat, a-t-elle précisé. L’équipe de LEGS EDITION s'est dit satisfaite du lancement, même s’il n’a pas réuni la grande foule. D’après Wébert Charles, l’appel à contribution pour le quatrième numéro est déjà lancé sur le site de la revue et dans les réseaux sociaux. Mis à part "Le sexe mythique" de Nadine Magloire et les livres de Coriolan Ardouin et Georges Sylvain, il travaille déjà, avec ses coéquipiers, sur d’autres projets de publication pour le bonheur du public.


Réagir à cet article