Imposons-nous le meilleur usage de PetroCaribe

Publié le 2013-06-28 | Le Nouvelliste

Le coeur du gouvernement haïtien bat au Nicaragua cette fin de semaine, au VIIIe sommet des chefs d'Etat et de gouvernement. Un autre sommet PetroCaribe, une autre rencontre. Les enjeux sont importants. Le président Michel Martelly, le Premier ministre Laurent Lamothe, les ministres et directeurs généraux ont fait le déplacement pour l'occasion. Haïti souhaite une augmentation de son quota quotidien de barils de pétrole, la confirmation de ses conditions spéciales de paiement et des considérations particulières. Tout indique que les demandes haïtiennes seront agréées. Au Nicaragua, le Venezuela déploie sa diplomatie. Haïti, comme tous les autres pays partenaires de PetroCaribe, étale charmes et faiblesses. L'exercice est simple. Au nom de la solidarité, les pays réunis souhaitent continuer à construire un contre-modèle pour faire face au projet hégémonique américain pour la région, atténuer le poids de l'aide et des exigences du patron historique du continent. PetroCaribe, c'est sortir de Monroe pour aller vers Bolivar. Le défi a du bon pour tout le monde. Les pays de la région desserrent l'étreinte du corset de la dépendance américaine ; les Américains laissent le Venezuela les dispenser de certaines dépenses ; le Venezuela se taille une stature de leader de la sous-région Caraïbe-Amérique centrale. Le pays de Maduro espère aussi ériger une nouvelle alliance économique. Petrocaribe mélange tout : des clients, des amis, des alliés, des fournisseurs, des partenaires. Les arrière-pensées ne sont pas purement mercantiles, elles sont politiques avant tout. Avec PetroCaribe, les milliards comme les gallons de pétrole coulent à flots, mais peut-on dire que le projet Petrocaribe est viable ? Cette semaine, Haïti a reçu la visite du président Nicolas Maduro, les officiels ont répété à l'envi que PetroCaribe permet la réalisation de 94% des investissements publics. Cela dit, Enrique Capriles, leader de l'opposition au Venezuela, a dénoncé les largesses de son pays envers nous et les autres bénéficiaires. On ne cache plus, dans le petit monde de la coopération, les critiques sur les conditions pas toujours transparentes d'attribution des marchés financés par les fonds PetroCaribe. Des travaux inutiles ou de peu d'impact sortent de terre ou de la tête des dirigeants qui considèrent cet argent facile du Venezuela comme le géniteur par excellence de tous les éléphants blancs dont personne ne rêverait en temps normal. PetroCaribe est une excellente opportunité, il nous faut en tirer le maximum, mais, plus que tout, en faire le meilleur usage possible. Le gouvernement haïtien se doit de prendre cet engagement, de le mettre en pratique et de s'y tenir. La société civile doit l'y encourager. Nous le devons aux Vénézuéliens et à nous-même. A Pétion comme à Bolivar.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".