Martelly et Lamothe esquivent le 18 novembre

Publié le 2012-11-19 | Le Nouvelliste

Ayant raté la mise sur pied de son armée, Michel Martelly a filé à l’anglaise. Pas de 18 Novembre. Pas de célébration en Haïti pour le président, ancien pensionnaire furtif de l’Académie militaire d’Haïti. La date du 18 novembre marque la grande victoire sur l’armée française en 1803 et le jour de l’Armée en Haïti. C'est une fête nationale.

 Pas de bataillons, pas de décorations, pas de parades, aucune troupe à passer en revue, le président a-t-il refusé de sacrifier son ego ? Le Premier ministre a-t-il boudé une fête qui coïncide avec une fin de semaine ?

L’esquive comme le marronnage est-elle devenue l’art de ne pas se contenter de déposer une simple gerbe de fleurs au Mupanah ?

Même dans le pays de la lointaine Europe où il se trouve, le président n’a pas pris le temps de rendre hommage à nos valeureux ancêtres, si on fait exception de son message dont la presse a obtenu copie. Il a préféré une simple rencontre avec des Haïtiens vivant en Espagne à toute  célébration.

Il faut dire que le gouvernement Lamothe n’a pas la main heureuse avec les commémorations historiques. Le 17 octobre dernier ne s’était pas mieux passé. En organisant trois cérémonies, l’une au Pont-Rouge, l’autre au palais national et un dernier à Marchand-Dessalines - capitale du premier empire haïtien -, le président et son Premier ministre s’étaient fait indexer sur leurs tenues, leur désinvolture, leur attitude.

En voulant bien faire et être partout, ils avaient raté le coche. Cette fois, et le PM et le président se sont esquivés.

Il faut dire que le Cap-Haïtien n’est pas une destination facile pour le gouvernement depuis que le sénateur Moïse Jean-Charles y a allumé le flambeau de la contestation. Les dernières inondations meurtrières n’ont pas arrangé le décor.

Si la pluie, la boue et la désolation ont éteint la flamme des manifestations de l’opposition, le gouvernement ne peut aucunement s’en féliciter ni aller recueillir au Cap-Haïtien des lauriers arrosés de larmes.

Comme les peccadilles se succèdent, l’affaire du monument de Vertières, de la belle entrée de Barrière-Bouteille, des locaux de la direction départementale du ministère des Affaires sociales et du Travail peints en rose ne donne pas bonne presse aux stratèges du gouvernement ni à ceux que l’on encense de la sorte.

Même Duvalier, le père, se satisfaisait de récupérer les symboles historiques sans les profaner…

Cela dit, les optimistes peuvent avoir une autre vision de la situation. Le Premier ministre, qui part assister à une conférence dont on ignore la portée, et le président de la République, en tournée dans les capitales européennes, visent l’avenir. Ils laissent le passé enterrer le passé.

Le 18 Novembre qu’ils souhaitent célébrer est à venir. Une victoire sur les maux actuels, pas la réminiscence des cendres évanescentes d’une histoire à laquelle nous avons cessé de faire honneur au quotidien.

Frantz Duval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".