Le Gouvernement Latortue et les dossiers de la transition

Société - Il y a dix mois que je n\'ai pas écrit pour publication. Depuis l\'installation du tandem Alexandre/Latortue, je me suis retenu d\'intervenir publiquement parce que, pensais-je, il fallait donner sa chance au nouveau gouvernement. De plus, pour des raisons que je ne connais pas, des gens proches du Premier Ministre, parlant en son nom, ou faisant croire qu\'ils parlaient en son nom, m\'ont demandé des opinions et des suggestions sur certaines questions. Tout ce que j\'ai pu leur dire n\'a eu aucune suite. Fort heureusement. Quand les critiques ont commencé à se faire de plus en plus négatives et que...

Dits et non dits

Société - L\'adresse à la nation du Premier ministre Très attendue par le public empoisonné de propagandes sur une démission probable du gouvernement, l\'adresse du Ministre Latortue, mardi à 8 hres p.m., est venue mettre les pendules à l\'heure. C\'est l\'euphorie dans toutes les administrations et les chantiers vont pousser comme des champignons sur le fumier. L\'Etat qui n\'a plus de « sousou panan » pour lui piquer ses sous peut se permettre de financer des chantiers en attendant l\'arrivage de l\'aide promise et débloquée après paiement des arriérés... En politique de gouvernement, ne convient-il pas de commencer par les tâches les...

Contrat social ou combitisme ?

Société - 1. Introduction J\'avais cru, en ce début du XXIe siècle et au moment de l\'anniversaire de notre bicentenaire, que nous aurions tiré les leçons du passé pour nous pencher sur de nouvelles formes de pensée socio-économiques en vue d\'une issue à la démocratie et au développement durable de notre pays. Dans cette perspective, j\'avais plutôt cru que l\'idée d\'un contrat social lancée par le groupe des 184 organisations et mouvements des citoyens allait être appropriée par tous comme base de travail pour atteindre cet objectif. Pourtant, à mon grand étonnement, je constate que le débat est en train de se...

Le Parquet de Petit-Goâve passe à l\'action

Société - Le dimanche 9 janvier 2005, dans l\'après-midi, écoutant le bulletin de nouvelles de la Radio Nationale d\'Haïti, j\'ai été impressionné d\'apprendre la diligence mise par le Substitut du Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de la juridiction de Petit-Goâve en mettant l\'action publique en mouvement contre une dizaine de suspects dans l\'assassinat d\'un Commissaire de Police et d\'une jeune fille. Manquant de policiers dans la ville, le représentant du Parquet fait délivrer les mandats (d\'amener) aux familles des présumés délinquants. Dans la pratique, le Parquet agit par l\'intermédiaire d\'un auxiliaire de justice qui a pour nom l\'huissier....

Foire de la montagne: Une nouvelle vision du monde paysan à Vallue

Société - La foire de la montagne s\'inscrit à l\'heure actuelle en Haïti comme le plus grand événement du monde rural. Elle intègre plus spécifiquement l\'année du Bicentenaire de notre Indépendance fièrement acquise par nos ancêtres. Si cette année nous rappelle la lutte de nos ancêtres pour la liberté, le combat des paysans aujourd\'hui à travers la Foire de la Montagne est une lutte pour la vie et la citoyenneté. La Foire de la Montagne se veut être une autre formule de « plaidoyer », un projet porteur d\'une nouvelle vision du monde paysan. Ecoutons à ce sujet les propos d\'un des...

Les PCB : des poisons silencieux pour notre environnement

Société - Les PCB (polychlorobiphényles) font partie des 12 polluants organiques persistants (POPs). Ils sont recensés par la communauté internationale et sont soumis à une restriction particulière à l\'échelle mondiale. Et c\'est dans le cadre de la Convention de Stockholm sur les POPs, signée par le gouvernement haïtien, que ces considérations ont été faites. Les PCB ont des caractéristiques particulières (propriétés physico-chimiques). Ainsi, ils peuvent être transportés dans l\'atmosphère sur de longues distances. Malheureusement, ils se dégradent très lentement et s\'accumulent dans le corps des organismes vivants. Par conséquent, même à faibles doses, ils peuvent atteindre des niveaux dangereux à longue échéance....

Mieux vaut prévenir que pleurer

Société - Je m\'adresse plutôt aux autorités maritimes et aux personnes de bonne foi du pays. Samedi 18 décembre, sur invitation de l\'A.J.E.C (Association des Jeunes du Centre) pour participer à une journée récréative qui devait se tenir à Bora bora Beach (Montrouis). Malheureusement, le groupe ne s\'est pas présenté à la plage comme convenu. Après avoir passé deux (2) heures à attendre vainement leur arrivée, pour me consoler, j\'avais décidé de faire un petit tour, question d\'avoir une idée plus ou moins de la zone. Par curiosité, je me retrouve au port de la Gonâve. L\'espace est plein de gonaviens qui...

Adieu mon Capitaine!

Société - Non, je ne l\'oublierai jamais. Avant de le connaître, il n\'était pour moi qu\'un visage à la télévision, un visage familier qu\'on aimait sans trop s\'en rendre compte, comme toutes les bonnes choses qu\'à force de voir à l\'oeuvre on finit par considérer naturelles. A l\'époque où je fis mes premières armes à la section culturelle de la Télévision Nationale d\'Haïti, vers la fin des années 70, j\'appris à le connaître mieux. A respecter des qualités rares sous nos cieux: Sa ponctualité. Son dévouement. Son ardeur au travail. Son extrême humilité. Ses propos en apparence n\'avaient rien d\'extraordinaire. Il parlait...

Lettre ouverte à l\'auteur du « Nationalisme sot »

Société - Monsieur, J\'ai sous les yeux l\'un de vos écrits où vous qualifiez de « nationalisme sot » les prises de positions de certains de nos concitoyens face au problème actuel de l\'insécurité dans notre pays, notamment en ce qui concerne la mise à contribution des anciens militaires pour une sortie de crise, et l\'éventuel rétablissement d\'une armée nationale. Votre ton doctoral m\'a paru inapproprié et vos accusations parfois injustes. Si je comprends bien ce que vous avez voulu dire en écrivant que vous êtes venu « chez les blancs », il semble que vous vivez, comme moi, à l\'étranger et...

L\'opération Bagdad et son impact sur l\'environnement

Société - Par Djems Olivier La capitale haïtienne présente depuis un certain temps l\'image d\'une ville quasiment abandonnée par les autorités communales. On dirait que Port-au-Prince a été durement touchée par les inondations dévastatrices de septembre dernier provoquées par la tempête tropicale Jeanne. Les autorités concernées n\'arrêtent aucune mesure visant à assainir les rues. Des tas d\'immondices s\'amoncellent à travers les principales artères. Les quartiers populeux tels que Bel-Air, Poste-Marchand, Sans-Fil, Fort National, réputés, pour la plupart, quartiers chauds depuis le déclenchement des violences, ne sont pas faciles d\'accès. A l\'intérieur de ces zones à risque, marginalisées, fragilisées par les partisans armés...

Une citadelle de justice à Port-au-Prince

Société - Depuis l\'adoption de la constitution du 29 Mars 1987, les justiciables haïtiens arrêtés, détenus arbitrairement et illégalement peuvent exercer, devant le doyen du tribunal civil de leur juridiction, le juge par excellence de la liberté individuelle, un recours à l\'extraordinaire pour faire respecter leurs droits et garantir leur liberté. Dans ce cas, le doyen est appelé à statuer uniquement sur la légalité de l\'arrestation et de la détention. Cette procédure, legs du droit anglais, consacrée par notre charte fondamentale, est toujours inopérante plus d\'une décennie après son entrée en vigueur. Quelles en sont les causes ? Qu\'est-ce que l\'habeas corpus...

Hommage au Major Orel Frédéric à l\'occasion du Xème anniversaire de son assassinat aux Gonaïves (12 janvier 1995 - 12 janvier 2005)

Société - Cher Orel, Comme le temps passe, cela fait déjà dix ans depuis que tu nous as laissés pour le Grand Voyage, qui est le sort de nous tous. Que de pleurs, que de peines, que d\'humiliations n\'ai-je connus! Malgré tout, je ne me suis pas sacrifiée à l\'autel de l\'ange, du prophète J\'en suis fière, et je suis fière de toi. Dix ans de combat, de souffrance, d\'indifférence et de mépris! Non, je ne me suis pas souillée à son autel, j\'ai gardé courage. Tu m\'as constamment inspirée. Je pleure ton absence, j\'en souffre. Tes amis, tes compagnons d\'armes, tes...

\"Panser Haïti\" et \"Penser Haïti\"

Société - Nous avons conclu notre réponse à Odette Roy Fombrun publiée dans Le Nouvelliste du 11 octobre 2004 de la façon suivante: \"Pour finir, Nous profiterons du canal de ce prestigieux journal Haïtien , Le NOUVELLLISTE, pour lancer un appel à tous les Haïtiens: \" Nous sommes menacés de tous les maux: guerres civiles, désastre écologique, occupations pérennes , famine etc... Le devoir de tout Haïtien aujourd\'hui est de PANSER HAÏTI et PENSER à HAÏTI. En ma qualité de coordonnateur technique du CNHS, j\'invite tous les Haïtiens à s\'inscrire au Collectif. Il faut beaucoup de voix par toutes les voies pour...

Dialogue avec les candidats à la présidence

Société - (voir l\'article « D\'une année à l\'autre : simples souhaits » du Nouvelliste du 29/12/04) Les élections sont à l\'ordre du jour. Des citoyens, les uns plus connus que les autres, ont annoncé leur candidature à la présidence. Ces déclarations alimentent les conversations, les unes plus savantes que les autres, agrémentées d\'interrogations, de doutes, de plaisanteries parfois déplacées sur la quantité et la qualité des candidats en général. En Haïti, seules les élections présidentielles retiennent vraiment l\'attention. Toutes les autres questions de grande importance pour le pays seront mises en veilleuse au profit de cette exigence constitutionnelle. Une affaire, semble-t-il,...

Lettre de Carla et Mario Issa au Ministre de la Justice Me Bernard H. Gousse

Société - Port-au-Prince, le 22 Décembre 2004 Monsieur le Ministre, Nous avons été très surpris et indignés de constater que notre nom figurait sur une liste du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique ordonnant à la Direction de Renseignements Financiers (UCRLF) de bien vouloir diligenter une enquête sur nos comptes où pèserait un quelconque soupçon de blanchiment d\'avoirs provenant du trafic illicite de la drogue et d\'autres infractions graves. Nous contestons formellement, Monsieur le Ministre, ces accusations tout à fait fantaisistes de personnes mal informées. Nous vous confirmons que nous n\'avons jamais été associés dans aucune transaction de drogue...