Don de 25 tonnes d’aide alimentaire au profit des victimes du séisme

Le gouvernement haïtien a reçu, le mardi 7 septembre 2021, un lot de 25 tonnes d’aide humanitaire du gouvernement taïwanais, de la fondation bouddhiste caritative Tzu-Chi et de la Croix-Rouge taïwanaise. Reçue par le chef du gouvernement Ariel Henry, cette aide devrait contribuer à mieux assister les victimes du séisme du 14 août dernier. Assurant que l’aide sera efficacement coordonnée, le chef de la Primature en a profité pour saluer l’élan de cœur des amis  d’Haïti au lendemain de la catastrophe.

Publié le 2021-09-09 | lenouvelliste.com

Oxygène, masques, combinaisons de protection, sacs de couchage, rations sèches, tentes, bâches et kits sanitaires, telles sont les composantes de l’aide de la République de Chine et de la société civile taïwanaise au profit des victimes du séisme du 14 août 2021. Ce matériel vient s’ajouter aux nombreux appuis du gouvernement et du peuple taïwanais au profit de la population haïtienne afin de faire face à cette catastrophe qui a sévèrement touché trois des dix départements géographiques du pays.

L’ambassadeur de la République de Chine, Richard Ku, a profité de cette remise de don pour rappeler les différents appuis de son pays afin pour soutenir la population sinistrée. Moins de vingt-quatre heures après le séisme, le pays asiatique s’est déjà engagé, se réjouit-il, à fournir un appui financier d’urgence de 500 000 dollars américains au gouvernement.

Cet appui a été suivi, ajoute M. Ku, d’un don en nature d’une valeur de 200 000 dollars à la Direction de la protection civile (DPC) et d’une acquisition de matériel d’urgence équivalent à 100 000 dollars. Le diplomate a par ailleurs mentionné le déploiement des engins lourds de la société taïwanaise OECC à Beaumont et à Aquin pour déblayer les zones sinistrées, l’appui de son pays  au Fonds d’assistance économique et sociale (FAES) pour la distribution de l’aide humanitaire et certains centres multiservices construits dans le cadre du projet de coopération agricole qui servent d’abris pour un millier de victimes.

Le Premier ministre n'a pas, quant à lui, manqué de faire remarquer le caractère dévastateur du séisme. « Le tremblement de terre du 14 août vient d’aggraver les conditions de vie de la population et les vulnérabilités économique, sociale, politique et environnementale du pays », fait remarquer le Premier ministre. Selon le numéro un de la Primature, un ensemble de mesures sont déjà prises, pour faire face à la situation socioéconomique et la gestion post-séisme. Pour y parvenir, le chef du gouvernement compte sur l’appui des pays amis. Il croit que ce matériel rentre dans un tel cadre.

Remerciant le gouvernement taïwanais pour cet appui, M. Henry assure que ce don, ajouté aux travaux effectués par la firme taïwanaise OECC va, à coup sûr, permettre d’accompagner les victimes.

Le chef de la Primature tient à préciser que la gestion de l’urgence n’est qu’une étape. L’emphase, insiste-t-il, est déjà mise sur la reconstruction. Selon le neurochirurgien, c’est le moment de construire selon les normes conventionnelles dans une perspective de développement durable et de résilience face aux catastrophes naturelles. Le chantier de la reconstruction est immense. Dans une telle aventure, le Premier ministre croit que l’appui de Taïwan s’avère indispensable. « À la phase de reconstruction, nous attendons de la République sœur de Taïwan un accompagnement vraiment substantiel à la mesure de notre longue amitié », ajoute le chef du gouvernement. Le pays asiatique n’a aucun problème à appuyer le pays caribéen. À condition, bien sûr, d’un retour d’ascenseur. On est à l’approche de la tenue de la 76e session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU, l’ambassadeur  de Taïwan attend qu’Haïti apporte tout son soutien à son pays.



Réagir à cet article