19e assemblée générale

UCEC continue à améliorer ses performances

Publié le 2021-03-22 | lenouvelliste.com

Résoudre le problème économique de ses sociétaires, combattre la pauvreté et favoriser la création de richesses, ce sont, entre autres, les objectifs de l’Urgence caisse d’épargne et de crédit (UCEC) qui a organisé, dimanche 21 mars 2021, au Club international, sur la route de Frères, sa 19e assemblée générale annuelle. Certains résultats communiqués lors de cette rencontre aux sociétaires dépassent les prévisions faites avant le début de l’exercice 2019-2020 malgré les difficultés liées aux troubles sociopolitiques (peyi lòk) et à la Covid-19.

Les actifs de l’UCEC ont augmenté de 17,63%, passant de 144, 4 millions de gourdes en 2019 à 169,8 millions de gourdes en 2020. Les dirigeants de cette caisse avaient prévu que les actifs atteindraient la barre des 189 millions de gourdes. Si le portefeuille de crédit n’a pas atteint le niveau de 120 millions de gourdes souhaité, il a toutefois connu une hausse de 9,1%. Le portefeuille de crédit de l’UCEC, chiffré à 104,4 millions de gourdes en 2019, est passé à 114 millions de gourdes.

Aussi, l’épargne des membres, les capitales sociales et l’excédent ont cru à un rythme vif au point qu’ils ont dépassé les prévisions. Au 30 septembre 2020, l’épargne des membres est chiffrée à 110,3 millions de gourdes, contre 96,8 millions de gourdes en 2019, soit une augmentation de 13,86%. Les dirigeants avaient prévu 98,5 millions de gourdes. Les capitales sociales ont connu une hausse de 13% également, passant de 4 millions de gourdes à 4,5 millions de gourdes. Les prévisions en matière de capital social étaient de 4 millions de gourdes.

Au 30 septembre 2020, l’UCEC a pu réaliser un excédent de 9,9 millions de gourdes contre 7,9 millions de gourdes en 2019, soit une augmentation de 25%.

En ce qui concerne les normes prudentielles, la caisse est sur la bonne voie en matière de ratio de liquidités (31,5%), de capitalisation (28,52%) et de rentabilité (5,86%). Suivant les exigences, le ratio de liquidités ne doit pas être inférieur à 25%. Quant au ratio de capitalisation (12,5%) et le ratio de rentabilités (3%). Cependant, en matière de ratio de prêts et de ratio de délinquance, les normes prudentielles établies respectivement à 70% et à 5% ne s’appliquent pas. Le ratio de prêts est de 67,14% et le taux de délinquance de 14,76%.    

« Nous respectons toutes les normes prudentielles, sauf le taux de délinquance qui représente un défi. Nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour relever ce défi même quand ce ne sera pas chose facile avec la crise qui sévit actuellement dans le pays. Nous engageons des avocats pour contraindre les mauvais payeurs. Nous avons aussi augmenté le nombre des agents de recouvrement », a indiqué Jean Fritzner Jacquet, directeur de l’UCEC qui est logé au numéro 5 de la rue Pommeyrac, Delmas 95.

      

En termes de perspectives, l’UCEC entend réduire ses principaux taux d’intérêt à la baisse, lesquels dès le prochain exercice, devront varier entre 1% et 2% mensuellement. « Cette décision est prise dans le but d’améliorer la situation économique des sociétaires. C’est le rôle des coopératives de contribuer à la réduction de la pauvreté, des inégalités », a soutenu Wesner Icart, président du conseil d’administration de l’UCEC.

« UCEC vise le sommet », a affirmé M. Icart. Pour l'exercice en cours, l’UCEC projette d’avoir plus de 250 millions de gourdes comme actif et un excédent de 13 millions de gourdes. Pour y arriver, la caisse souhaite que le dépôt des membres puisse atteindre la barre de 13 millions de gourdes et que le capital social avoisine six millions de gourdes.   



Réagir à cet article