Les coûts des céréales et des pois secs en hausse pour le mois de janvier 2021

Pour le premier mois de l’année 2021, dans le bulletin d’informations sur les marchés agricoles, l’Unité de statistique agricole et informatique (USAI), organe du ministère de l’Agriculture, a mis l’accent sur les céréales et les pois secs produits en Haïti. Selon ce bulletin, certains de ces produits, comme le sorgho, étaient très peu présents sur les marchés locaux. Voilà pourquoi les coûts des principaux produits sont en hausse allant jusqu’à 15, 96% par rapport au mois de décembre 2020.   

Publié le 2021-03-17 | lenouvelliste.com

Depuis novembre 2020, la tendance reste la même ce qui a trait au coût des principaux produits alimentaires. Rien n’a changé pour le mois de janvier 2021. À l’exception du sorgho dont le prix connait une certaine baisse sur certains marchés, le bulletin d’information sur les marchés agricoles, révèle que les coûts des céréales continuent de grimper dans certaines zones. Les techniciens ont fait remarquer que les prix diffèrent d’un marché à l’autre.

Les produits les plus affectés par les hausses de prix sont le riz local et le haricot sec. Compte tenu de la faiblesse des disponibilités sur les marchés de référence, le commerce de sorgho a été marqué par une accélération de prix sur la majorité des marchés de référence et une nette diminution dans d’autres. Au début de cette année, le prix du maïs moulu local, pour sa part, a enclenché un mouvement à la hausse sur la majorité des marchés.

Selon le bulletin, pour la période considérée, le riz Shella a été commercialisé dans les différents points de vente observés au niveau des marchés de Pont-Sondé, de Cayes-Jacmel et de Croix-des-Bossales. Le prix du kilogramme de riz Shella s’échangeait à des prix situés entre un minimum de 185.20 Gdes et un maximum de 277,78 Gdes. Les techniciens dénotent que le prix le plus élevé a été observé à Cayes-Jacmel et le plus bas à Pont-Sondé.

Comparativement au mois précédent, le prix du kilogramme de riz Shella, révèlent les données du ministère de l’Agriculture des Ressources naturelles et du Développement rural,  a connu une évolution à la hausse sur les marchés de Croix-des-Bossales (4.17%) et de Pont-Sondé (2.56 %). Par contre, son prix a accusé une chute de 6.25% à Cayes-Jacmel.

« La variété de Riz TCS-10 blanc a été disponible sur les marchés de référence de Pont-Sondé, de Saint-Raphaël et de Croixdes-Bossales. Le prix du kilogramme de riz TCS-10 blanc a oscillé dans la fourchette de 92.60 à 129.65 » gourdes. À noter que le prix le plus élevé a été pratiqué à Croix-des-Bossales et le plus bas à Pont-Sondé. Par rapport au mois précédent, le prix du kilogramme de riz TCS-10 blanc a connu une stabilité sur le marché de PontSondé. Toutefois, il a enregistré des hausses de 7.13 % et de 5.59 % respectivement sur les marchés de Croix-des-Bossales et de Saint-Raphaël. En janvier 2021, le commerce de la variété de riz TCS 10 jaune exercé sur les marchés de Croix-des-Bossales, de Saint-Raphaël et de Pont-Sondé a été marqué par une légère accélération de prix.

Le kilogramme du riz TCS-10 jaune a été échangé à des prix situés entre 101.85 et 138.90 gourdes. Par rapport au mois précédent, le prix du kilo de riz TCS-10 jaune a connu une évolution à la hausse. Il a augmenté de 7.13%, de 6.93% et de 4.74% respectivement à Croix-des-Bossales, à Pont-Sondé et à Saint-Raphaël.

Cette tendance sinusoïdale dans le prix a été observée également pour le maïs. À l’exception du marché de chambellan où le prix du kilogramme de maïs en grain a connu une stabilité, il a enregistré des baisses de 10.70%, de 13.32% et de 3.33% respectivement à Mapou, à Thomassique et à Lacoma. Par contre, son prix a accusé des hausses sur les autres marchés dans des proportions allant de 3.84% à 9.90%. La plus forte hausse a été enregistrée à Saint-Raphaël et la moins significative à « Les Perches ».

Le maïs moulu local a pour sa part été présent sur les marchés de référence dans les départements où ce produit a été disponible. Le prix du kilo a varié dans l’intervalle de 51.85 Gdes/Kg à 64.80 Gdes/Kg. Le prix du kilogramme de maïs moulu a évolué à la baisse sur les marchés de Mapou (18.82 %), de Thomasique (6.24 %), de Chambellan (4.28%) et de « Les Perches » (8.56%). Par contre, le prix du kilogramme a enregistré des hausses sur les autres marchés dans des proportions allant de 3.35 % à 15.98%.

Le sorgho a été le moins visible parmi les céréales produites en Haïti.  Le prix du kilogramme de sorgho pilé a varié dans l’intervalle compris entre un prix minimum de 124.05 Gdes/Kg et un maximum de 194.45 Gdes/Kg. Il a été observé que le prix le plus élevé a été pratiqué à Thomassique et le plus bas à L’Estère. Par rapport au mois précédent, le prix du kilogramme de sorgho pilé a évolué à la baisse sur le marché de Beauchamps (9.09%) et de l’Estère (16.27%). En revanche, le prix du kilogramme du sorgho pilé a enregistré des hausses de 1.43 %, de 10.53% et de 1.74% respectivement à Croix-des-Bossales, à Thomassique et à Cayes-Jacmel.

Quant au haricot noir, aucune grande modification n’a été observée dans la structure des prix par rapport aux autres céréales et les légumineuses. Le kilogramme a été vendu à des prix situés entre un prix minimum de 157.40 Gdes/Kg  et un maximum de 233.80 Gdes/Kg. Par rapport au mois antérieur, le prix de haricot noir a connu une stabilité à Kans. Son prix a évolué à la baisse sur les marchés de Pont-Sondé (10.01%), de Lacoma (2.58%) et de Beaumont (5.55%). Par contre, le prix du kilo du haricot noir a enregistré des hausses sur les autres marchés dans des proportions allant de 1.05% (observée à Fond-des-Nègres à 7.40 % relevée à Saint-Raphaël.

Le haricot rouge, a pour sa part, été marqué par une accélération de prix sur les marchés. Le prix du kilo a varié entre un minimum de 164.36 Gdes/Kg et un maximum de 259.25 gourdes. Par rapport au mois précédent, le prix du kilo de haricot rouge a affiché des baisses de 3.84%, de 11.66 et de 7.40% respectivement à Pont-Sondé, à Cayes-Jacmel et à Thomassique. Par contre, son prix a progressé sur les autres marchés dans des proportions allant de 4.19 % à 8.35 %. La plus forte hausse a été observée à Croix-des-Bossales et la moins importante à Saint-Raphaël. À noter que le prix du kilo du haricot rouge a connu une stabilité à Fond-des-Nègres et à « Les Perches ».

Tout compte fait, pour les céréales et les légumineuses, en ce qui a trait au prix, la tendance est plutôt à la hausse au niveau des principaux marchés publics. Ce bulletin prend en compte la période allant du 1er au 31 janvier de cette année. Avec la fluctuation du taux de change, l’accélération de prix sur la majorité des marchés de référence se poursuit au cours du mois de février et rien n’indique que la tendance sera inversée pour le mois de mars.



Réagir à cet article