Crise politique/Dialogue

Reprise des négociations politiques entre l’accord de Montana et Ariel Henry

La rencontre surprise le mercredi 11 mai, entre le Premier ministre et Magalie Comeau Denis, l’un des membres influents de l’accord de Montana, a consacré la reprise des négociations politiques interrompues le 14 février dernier. Jacques Ted St-Dic du Bureau de suivi de l’accord de Montana annonce pour ce week-end une nouvelle rencontre avec Ariel Henry…

Publié le 2022-05-12 | lenouvelliste.com

Trois mois après l’interruption des négociations entre les membres de l’accord de Montana, le Premier ministre et ses alliés signataires de l’accord du 11 septembre, les acteurs politiques ont repris les discussions avec une première rencontre organisée mercredi entre Ariel Henry et Magalie Comeau Denis.

« … Le Dr Ariel Henry a jugé nécessaire de rencontrer un membre du Bureau de suivi de l’accord de Montana, Mme Magalie Comeau Denis. Il avait sollicité la rencontre et Mme Denis l’a reçu chez elle. La conversation a duré près de trois heures. C’était une conversation pour la reprise formelle des contacts en vue de discuter. C’était un déblayage de la situation, une compréhension commune de la réalité et ce qui peut être fait », a rapporté jeudi sur Magik Jacques Ted St-Dic.

M. St-Dic souligne que la rencontre a eu lieu uniquement entre Magalie Comeau Denis et Ariel Henry. « La rencontre a été décidée d’un commun accord », a-t-il précisé.

Selon Jacques Ted St-Dic, il est nécessaire que les deux parties établissent les règles des discussions. En ce sens, ce membre du Bureau de suivi de l’accord de Montana a annoncé une nouvelle rencontre pour ce week-end avec le chef du gouvernement.

Est-ce la reprise des négociations politiques entre l’accord de Montana et le Premier ministre Ariel Henry ? A cette question directe, Jacques Ted St-Dic a répondu par l’affirmative. Une deuxième rencontre est prévue ce week-end, a-t-il annoncé.  

Interrogé pour savoir s'il y a des conditions préalables à une rencontre, Jacques Ted St-Dic déclare : « Les principes d’éthique et de moralité que nous autres de l’accord de Montana nous prônons dans la vie politique demande à chaque partenaire politique qui dirige le pays ou qui aspire à diriger le pays de clarifier les questions de justice. C’est nécessaire… »

Cependant, Jacques Ted Sit-Dic nuance en disant que la situation actuelle du pays avec notamment le dernier massacre à la plaine du Cul-de-Sac les interpelle. « Nous ne pouvons pas trainer… Nous sommes dans une situation intenable. Au sein de Montana on dit que cela ne peut pas aller plus loin. Il faut que les responsabilités soient fixées et qu’on avance », a indiqué ce membre du Bureau de suivi de l’accord de Montana.



Réagir à cet article