Hommage

Rony Gilot, passeur de mémoire

Rony Gilot s’est éteint le mercredi 6 octobre 2021. Chirurgien, il était député de la circonscription de Belle-Anse dans le département du Sud-Est ; il était aussi ancien ministre de l’Information sous la présidence de Jean-Claude Duvalier. Homme d’une grande culture, passeur de lumière, Rony Gilot était doté d’une énergie hors du commun, qu’il a mise au service de l'histoire contemporaine haïtienne. Au fil de sa brillante carrière, il s’est avant tout distingué par sa capacité stratégique remarquable d'entrainer les lecteurs dans l’histoire récente d’Haïti. Se définissant comme un écrivain «au gré de la mémoire», Rony Gilot était un véritable athlète de l'écriture, à la croisée des chemins entre littérature, histoire et politique. Il était apprécié autant par la critique que par le public.

Publié le 2021-10-11 | lenouvelliste.com

Écrivain prolifique, son œuvre est d’une brûlante actualité, mettant la lumière sur les coins les plus sombres. Il a écrit de nombreux livres, parmi lesquels : « François Duvalier, le mal-aimé », « La volupté sacrilège de l’autocratie », et une série de chroniques intitulée « Au gré de la mémoire », dans lesquelle il braque son projecteur sur les anciens présidents, sénateurs et ministres. Rony Gilot était l’un des auteurs les plus appréciés des lecteurs de Livres en Folie.

« Pendant longtemps, j’ai écrit au gré de la mémoire. Écrire au gré de la mémoire c’est priver le lectorat de certains détails. Parfois, je suis allé au cœur de l’actualité et des politiciens pour savoir pourquoi tel acteur a pris telle décision. Il y a beaucoup de difficultés dans ce domaine parce qu’on doit écrire sur le vif. Pour écrire sur l’histoire récente d’Haïti, il faut avoir du courage. Il faut faire la décantation. C’est très difficile », a déclaré Rony Gilot au journaliste Roberson Alphonse à l’émission Dèyè Kay.

Les hommages dans le monde de la culture ont afflué après l'annonce de sa mort. « J’ai reçu comme un couperet la nouvelle de la mort du Dr. Rony Gilot, homme politique et écrivain prolifique dont l'écriture s'est imposée comme un modèle de réflexion au cours de ces quarante dernières années », a twitté le ministre de la Culture et de la Communication, Jean Emmanuel Jacquet.

Selon le ministre de la Culture, Rony Gilot était un bel esprit qui a servi Haïti au plus haut niveau, dans des conjonctures de crise aiguë. « Le Dr Rony Gilot laisse un vide structurel qu'il sera difficile de combler. Écrivain hors pair, il laisse derrière lui une somme de publications qui constituent la mémoire politique du pays. »

Rony Gilot était l'exemple même de l'intellectuel qui savait sortir de l'université et ne pas se tapir dans le confort de sa discipline. Passionné de l’histoire de la politique contemporaine haïtienne, il a consacré de très nombreuses pages non seulement à l’actualité politique, mais aussi à des sujets contemporains brûlants comme la dictature des Duvalier, la séance de ratification de Fritz Wiliam Michel, et les relations de l’ancien président Michel Joseph Martelly avec Jovenel Moïse. Avec Rony Gilot, le lecteur découvre toujours les politiciens ordinaires du pays sous leur visage changeant au gré du moment.

Son livre « Jovenel Moïse ou la chronique d’une chute toujours imminente » est un livre captivant qui s’inscrit dans la série « Au gré de la mémoire ». Cet ouvrage savoureux est très bien documenté sur les trois ans du mandat de l’ancien président Jovenel Moïse. Ce livre a pour toile de fond la vérité. La vérité sur les altercations entre l’opposition et le pouvoir. La vérité sur la corruption qui gangrène l’administration publique. La vérité sur les prises de position de certaines organisations de base. La vérité sur les derniers scandales au Sénat de la République. Un livre saisissant où le verbe exerce spectaculairement sa magie.

Dans son livre « Garry Conille ou le passage d’un météore », le regretté Dr Rony Gilot a relaté les secteurs-clés pour trouver l’approbation du Parlement. Il a énuméré le secteur économique, la presse, la communauté internationale, le Parlement, le pouvoir exécutif. Par ailleurs, le témoin de l’immédiat met en lumière dans ce nouveau livre les péripéties qu’entretiennent Jack Guy Lafontant, Jean-Henry Céant, Jean-Michel Lapin et Joseph Joute avec le Parlement pour leur installation. L’auteur emmène le lecteur au contact des lieux emblématiques de la politique, « derrière les rideaux de l’Assemblée nationale », au Palais national, chez Florel Duperval, dans la résidence de Joseph Lambert, à Delmas, pour nous faire comprendre l’aspect du clientélisme au sein du Parlement haïtien.  Ce livre, comme tous les livres de Rony Gilot, est d'une folle érudition et d'une lecture passionnante.



Réagir à cet article