Érol Josué en pèlerinage au Lincoln Center

Érol Josué était sur scène le dimanche 12 septembre 2021 au Lincoln Center de New York. Lors de ce concert d’un peu plus d’une heure, l’artiste-chanteur-danseur-hougan a partagé certains de ses morceaux avec les quelques dizaines de personnes qui avaient fait le déplacement.

Publié le 2021-09-14 | lenouvelliste.com

Lincoln Center, New York. Cette performance ce dimanche soir a selon Érol Josué, un goût de réalisation de rêve américain, son rêve à lui. L’artiste qui a vécu pendant un bail à New York, plus précisément à Manhattan, s’est toujours imaginé qu’un jour il se produirait ici, à l’instar d’autres artistes qu’il a lui-même admirés. Un moment qu’il est tout heureux de vivre dans ce contexte où les spectacles reprennent après la halte imposée par la pandémie de Covid-19.

Pour ce concert en plein air, devant un public composé de compatriotes de la diaspora et d’étrangers, Erol Josué tire quelques morceaux de son répertoire, présents dans son dernier album « Pèlerinaj ». Des morceaux empreints d’un mélange éclectique et innovant de jazz contemporain, de chants sacrés haïtiens, de folk créole, d'improvisation et de pop électronique. « Je suis Gran nèg », « Erzulie », « Tchèbè Tchèbè », « Olisha Badji » ou encore le superbe « Avelekete ».

Maître de la scène, Érol Josué, paré d’un superbe costume spécialement conçu pour l’occasion, se dépense à fond pour offrir un beau spectacle tandis que sa voix emplit l’espace. Des danseuses de « Creole Danscers », lui ont prêté main-forte par moments. Le public aussi répond à ses appels.

Cependant si tout semblait à point, il manquait une certaine magie à ce spectacle pourtant tant attendu. Une petite étincelle qui aurait pu le faire chavirer dans l’exceptionnel. La faute peut-être au répertoire choisi par l’artiste, car certains morceaux sont encore inconnus du public. Peut-être aussi à ces mises en contexte avant chaque chant. Peut-être aussi la durée du spectacle. Mais on ne saura pas trop. Pour ce soir de pèlerinage au Lincoln Center, Érol Josué a laissé beaucoup sur leur faim.



Réagir à cet article