« L’administration Biden supporte des solutions haïtiennes aux défis haïtiens », selon Karine Jean Pierre

« L’administration Biden supporte des solutions haïtiennes aux défis haïtiens », a soutenu Karine Jean Pierre, porte-parole adjoint de la Maison- Blanche, lors d’un briefing avec des journalistes de différents médias, dont Le Nouvelliste, sur les relations entre les États-Unis et Haïti, jeudi 9 septembre 2021.

Publié le 2021-09-09 | lenouvelliste.com

« Nous supportons des solutions haïtiennes aux défis haïtiens. C’est quelque chose que nous avons dit et que nous continuerons de dire », a-t-elle poursuivi, qualifiant les élections « d’étape importante ». « Nous pensons qu’il revient aux Haïtiens de déterminer à quoi ressemble leur gouvernement et cela se fait à travers des élections libres et équitables », a-t-elle indiqué, soulignant que les États-Unis, partenaire durable d’Haïti, se tiennent prêts à aider en ce sens. Les États-Unis sont prêts à offrir leur assistance aux acteurs haïtiens dans la planification d’élections libres et équitables que le peuple haïtien mérite, a affirmé Karine Jean Pierre.

Interrogé sur la nécessité d’agir face à l’insécurité, aux gangs, aux cas de kidnapping, la porte-parole adjoint de la Maison-Blanche répond par l'affirmative. « Je suis d’accord avec vous. C’est dévastateur de voir ce qui se passe sur le terrain. Le kidnapping et la violence auxquels le peuple est confronté », a confié Karine Jean Pierre, qui dit être touché par la situation dans le pays où ses parents ont vécu et ont encore de la famille. « C’est quelque chose que nous observons de près et nous continuons d’avoir des conversations avec le gouvernement que nous voyons comme notre partenaire. Nous continuerons de faire tout notre possible pour être utile », a fait savoir madame Jean Pierre, qui a peint un président Joe Biden très attentif et dans l’action dans les moments d’adversité vécus par le peuple d'Haïti. Que ce soit lors du séisme de 2010, lorsqu’il était le vice-président de Barack Obama ou en occupant aujourd’hui le bureau Oval.

« Quelques heures après le séisme du 14 août 2021, le président Joe Biden a enjoint l’USAID d'agir en vue d’aider le peuple et le gouvernement haïtiens le plus rapidement possible », a expliqué Karine Jean Pierre, assurant que les « États-Unis seront encore là », aux côtés du gouvernement haïtien, aux côtés du peuple haïtien. Nous sommes en contact étroit avec les autorités haïtiennes et nous supportons leurs réponses, leurs actions », a fait valoir Karine Jean Pierre, qui est revenue sur la mobilisation de l’USAID, sous la houlette de sa coordonnatrice, Samantha Power, pour coordonner la réponse américaine après le séisme. Elle a rappelé que 32 millions de dollars additionnels ont été mobilisés pour des abris, la nourriture, les soins de santé dans les zones sinistrées.

La porte-parole adjoint de la Maison-Blanche a, par ailleurs, contesté que l’administration Biden ait inscrit son action dans la continuité de l’administration Trump. « Je ne suis pas d’accord avec cette représentation du président Biden. C’est un président, quand il y a le séisme du 14 août, qui a voulu des actions et s’assurer que nous faisons notre possible pour aider le peuple haïtien qui est dans le besoin », a-t-elle indiqué, estimant que  « ce n’est pas ce qu'aurait fait la précédente administration ».

L’administration Biden supporte la tenue des élections. Élections dès que possible, avait indiqué le département d’État. Le CEP contesté de Guylande Mesadieu a rendu publique la liste de partis politiques inscrits. Entre-temps, la circulation des biens et des personnes est fortement compromise par les gangs. Le pays fait face au spectre d’une pénurie d’essence à cause de l’insécurité qui règne autour des terminaux pétroliers, dont ceux de Varreux et de Martissant.



Réagir à cet article