Quand Patrice Neveu parle des Grenadiers

Avant d’affronter son homologue de Saint-Kitts et Nevis le 10 octobre, pour le compte du 3e tour de la Coupe Caraïbe des nations 2017, l’équipe haïtienne de football s’est mesurée, en match amical, au Don Bosco FC. À l’issue de cette rencontre, Patrice Neveu s’est montré à la fois douteux et confiant.

Publié le 2016-10-07 | lenouvelliste.com

Avec le départ de Romain Genevois, le vendredi 7 octobre, à destination de Paris (France), vingt (20) joueurs ont pris part au match amical Haïti - Don Bosco : 0 à 0. Parallèlement, deux autres joueurs sont restés bloqués en Floride. Ils attendent pour accompagner Haïti, qui doit affronter Saint-Kitts et Nevis au 3e tour de la Coupe Caraïbe des nations 2017. Quand Neveu félicite Don Bosco FC Face au Don Bosco, Haïti a fait un match à peine potable. En face, l’équipe de Pétion-Ville a, par moments, dominé l’équipe nationale avant de la neutraliser : 0 à 0. « Je tiens à féliciter l’équipe du Don Bosco FC qui a su tenir tête et résister aux assauts répétés de la sélection nationale. Il ne faut pas avoir honte de le dire, par moments, il a donné du fil à retordre aux Grenadiers. Au fait, je suis ravi de jouer contre cette équipe très physique. Au terme de ce match, j’ai pu constater qu’il y a quelque chose à faire pour mieux préparer nos deux prochaines rencontres dans le cadre du 3e tour de la coupe Caraïbe des nations », a reconnu le sélectionneur national. Plusieurs cadres absents Une nouvelle fois, Haïti doit composer sans certains cadres face à l’équipe de Saint-Kitts et Nevis. Neveu a expliqué ce qui suit : « Nous sommes privés, et ce pour diverses raisons, de plusieurs cadres, tels : Nazon, Belfort, pour ne citer que ceux-là… Par ailleurs, Derrick Etienne et Kévin Pierre Lafrance sont restés bloqués en Floride en raison du passage de l’ouragan Matthew. Pour ce qui est de Romain Genevois, on s’était entendu pour qu’il ne joue que le premier match. Ainsi, il est reparti pour Paris afin de rejoindre son club, le SM Caen, qui évolue en Ligue 1. Devant ce fait accompli, on est obligé de composer l’équipe avec les moyens du bord ». À la question "quand laissez-vous Port-au-Prince pour aller à Saint-Kitts" ? Neveu a répondu de la façon suivante : « Je ne sais présentement pas quand nous allons quitter le pays. Là-dessus, il y a beaucoup d’incertitudes. Il incombe aux responsables de la Fédération haïtienne de hootball (FHF) d’informer la presse quant à l’avenir de l’équipe nationale », a clairement déclaré le technicien français. Neveu confiant contre Saint-Kitts Contre Haïti, au stade Sylvio Cator en 2014 (nul : 0-0), l’équipe de Saint-Kitts et Nevis avait fait très bonne impression. Deux ans plus tard, ce petit pays ne cesse de progresser, grâce à certains de ses joueurs qui jouent en Angleterre. Invaincu jusque-là dans les éliminatoires de la Coupe Caraïbe 2017, Saint-Kitts se présente comme un obstacle devant les Grenadiers. En réaction, le sélectionneur national, Patrice Neveu, croit qu’il a un effectif capable de damer le pion à cette équipe. À ce sujet, il dit : « Je sais que nous aurons affaire à une très forte formation de Saint-Kitts et Nevis. Nombreux sont les joueurs de ce petit pays qui évoluent notamment en Angleterre. Cependant, je suis persuadé que nous avons un groupe assez soudé qui, si tout se passe bien, pourrait faire la différence même en jouant à l’extérieur de nos bases », a-t-il fait savoir en guise de conclusion. On annonce, dans la foulée, qu’il est fort possible que le match qui doit opposer l’équipe de Saint-Kitts et Nevis à celle d’Haïti, comptant pour le 3e tour de la Coupe Caraïbe des nations, pourrait ne pas se tenir dans la mesure où les autorités de l’Union caribéenne de football (CFU) prenaient la décision de reporter ce match comme ce fut le cas pour la rencontre Haïti-Guyane française.


Réagir à cet article