Todd Robinson : « Aux Haïtiens et non à la communauté internationale de rétablir la sécurité en Haïti »

Publié le 2021-11-10 | lenouvelliste.com

Il appartient aux Haïtiens d’assurer la sécurité interne du pays. C’est ce que croit le secrétaire d’État adjoint du Bureau international chargé de la lutte contre les stupéfiants et de l'application de la loi (INL), l’ambassadeur Todd D. Robinson. 

Dans une conférence de presse donnée ce mardi dans les locaux de l’ambassade américaine, le diplomate a été interrogé sur le rôle des États-Unis dans l’amélioration du climat sécuritaire en Haïti. «Des autorités en Haïti sont responsables de la sécurité interne d’Haïti, notamment la Police nationale d'Haïti (PNH). Nous avons une longue tradition de collaboration étroite avec la PNH. Nous allons poursuivre cette collaboration. Nous allons continuer à travailler avec des membres du gouvernement autour de ce problème d’insécurité. Mais, à la fin de la journée, ce n’est pas la communauté internationale qui interviendra pour sauver Haïti. Ce seront les Haïtiens, les autorités haïtiennes et la PNH. Ce sont ces gens qui sont responsables de la sécurité du pays », a-t-il déclaré. 

Le secrétaire d’Etat adjoint de l’INL a également réagi à la demande d’envoi de troupes américaines formulée par plus d'un en Haïti et à l’étranger. « Je n’ai aucune donnée au sujet d’un éventuel envoi de troupes en Haïti. Nous travaillons de concert avec la PNH sur les questions de sécurité », a-t-il répondu. Dans la foulée, il a tenu à clarifier les propos de la porte-parole de la Maison-Blanche qui avait évoqué une aide des Etats-Unis en Haïti pour faciliter la distribution des produits pétroliers, stockés dans des zones contrôlées par les gangs. « La déclaration de la Maison-Blanche a été mésinterprétée. Les Etats-Unis sont disposés à accompagner la police nationale pour la sécurité du pays d’une manière générale. S’il faut sécuriser des routes pour le transport du carburant, on le fera. Mais notre objectif, c’est d’apporter notre collaboration à la PNH pour la sécurité de manière générale. Nous sommes constamment en contact avec la police et les vendeurs de carburant. Nous faisons ce que nous pouvons sur cette question », a-t-il garanti. 

Todd D. Robinson entame une visite de deux jours en Haïti au cours de laquelle il doit rencontrer le Premier ministre  Ariel Henry, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique Liszt Quitel, qui est également ministre de l’Intérieur, ainsi que  le DG de la police Frantz Elbé pour discuter de la sécurité en Haïti. Selon lui, sa visite est une démonstration de la volonté des Etats-Unis à supporter la police nationale dans ses efforts visant à améliorer la sécurité des citoyens et à protéger la vie des Haïtiens. 

« Durant ce voyage, j’ai l’occasion d’être un témoin direct de la coopération entre le gouvernement haïtien et le gouvernement des Etats-Unis en matière d’assistance sécuritaire. Nous sommes fiers de contribuer à la croissance de la PNH en tant qu'institution professionnelle responsable et au renforcement de sa capacité à travers des formations, des dotations d’équipements et de conseillers. 

L’objectif à long terme de l’INL en Haïti c’est d’aider la police nationale à se développer comme institution professionnelle responsable, capable de gérer la sécurité interne du pays. Haïti fait face à beaucoup de défis. Cependant les gangs constituent la plus grande menace sur la sécurité quotidienne des citoyens. Le gouvernement américain prend extrêmement au sérieux cette menace. Combattre la violence et l’influence des gangs est la priorité numéro un de l’INL en Haïti. Sur le court terme, nous sommes en train de développer de nouveaux efforts pour aider la PNH à combattre les gangs. Dans le même temps, sur le long terme, nous continuons à implémenter des programmes de développement communautaire et des programmes de prévention des gangs. Nous continuons à aider la police à renforcer sa capacité institutionnelle », a expliqué M. Robinson. 

Le secrétaire d’État adjoint a également évoqué la livraison d’équipements à la PNH. « Aujourd’hui, je suis fier d’annoncer que récemment l’INL a donné 19 véhicules pour supporter les efforts de la police nationale. Ces véhicules constituent une première tranche de 60 véhicules que nous comptons fournir dans les prochains mois. En outre, 200 jeux d’équipements de protection vont être livrés dans les jours à venir. Tout comme les véhicules, ces équipements seront assignés aux unités qui luttent contre les gangs et contribueront à protéger les communautés et à maintenir l’ordre public », a-t-il déclaré.

Todd D. Robinson est resté peu discret sur la situation des 16 Américains et du Canadien détenus par le gang 400 Mawozo. Toutefois, il a assuré que les Etats-Unis travaillent étroitement avec la PNH afin que les otages puissent être libérés en toute sécurité.   



Réagir à cet article