Martissant en ébullition, un policier tué et un blindé incendié

Publié le 2021-10-02 | lenouvelliste.com

Nouvelle scène de guerre sur la route nationale numéro 2, vendredi 1er octobre 2021. Des bandits armés qui contrôlent le quartier de Martissant depuis le 1er juin dernier ont attaqué un véhicule blindé de la police nationale qui généralement patrouille dans ce secteur. Pendant plusieurs heures, les membres du groupe armé et les policiers sur place se sont affrontés. Bilan : un agent de l’Unité départementalebde maintien d’ordre (UDMO) a été tué et un véhicule blindé de la police incendié. On ne connaît pas le bilan du côté des assaillants.

Pendant tout l’après-midi du vendredi et jusque dans la soirée, la route nationale numéro 2, théâtre d’affrontements armés entre les bandits de la zone et des policiers, était interdite à la circulation. L’incident s’est produit quand le groupe armé de Grand-Ravine a attaqué un véhicule blindé de la police. Le véhicule qui était déjà en panne a été immobilisé sous les balles des bandits. En difficulté, les policiers qui occupaient le véhicule, ont résisté à l’assaut des bandits avant l’arrivée des renforts.

Selon une source policière, des agents de plusieurs unités spécialisées ont été dépêchés rapidement sur place pour empêcher aux bandits de prendre possession du blindé.

Les renforts ont pu évacuer les policiers en difficulté. Cependant, au moment des opérations et sous les feux des bandits armés, un agent de l’Unité de maintien d’ordre (UDMO) a été tué.

La porte-parole de la police nationale Marie Michelle Vérier confirme au Nouvelliste le décès à Martissant d'un agent de l'UDMO au cours des échanges de tirs avec les groupes armés qui contrôlent cette zone.

Les policiers ont dû abandonner sur place le véhicule blindé et les bandits en ont profité pour l’incendier, a appris le journal.

Plusieurs bandits auraient été touchés au moment de l’affrontement. Toutefois, la police nationale n’a pas encore communiqué  sur l’incident.

Ce samedi matin, la circulation des véhicules de transports en commun et privé a repris timidement sur la route nationale numéro même si des tirs sporadiques ont été entendus.



Réagir à cet article