Séisme : les hélicoptères américains indispensables pour secourir des victimes

Publié le 2021-08-18 | lenouvelliste.com

Deux les premiers jours, une dizaine ce mercredi, les hélicoptères des garde-côtes et de l’armée des États-Unis jouent un rôle décisif dans le transfert des blessés des villes de province, où les hôpitaux sont dépassés, vers la capitale.

A l’aéroport de Port-au-Prince, les hélicoptères partent avec des cargaisons d’aide et reviennent avec les patients. Sans arrêt, Black Hawk, Chinook et Pave Hawk vrombissent pour la bonne cause, l’assistance aux sinistrés avec des moyens dont Haïti ne dispose guère.

L’aide américaine s’organise en Haïti, quelques jours après le passage du séisme du 14 août. Plusieurs entités collaborent pour apporter des réponses sur le terrain. Le département américain de la Défense met des capacités de transport aérien au service de la réponse de l’USAID au séisme en Haïti. 

« L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a fait appel aux capacités uniques du Commandement sud des États-Unis (SOUTHCOM), du département de la Défense (DoD), pour soutenir la réponse de l’USAID au tremblement de terre qui a frappé le Sud-ouest d’Haïti le 14 août 2021 », peut-on lire dans un communiqué. 

En conséquence, poursuit le texte, le commandement Sud des États-Unis (SOUTHCOM), a mis en place une force opérationnelle interarmées pour Haïti à l’appui de l’équipe d’intervention en cas de catastrophe (DART), de l’USAID chargée de l’action du gouvernement américain dans ce domaine ». « SOUTHCOM met à disposition des capacités de transport aérien pour déplacer le personnel et les fournitures de l’équipe DART de l’USAID vers les zones touchées à la suite du séisme de magnitude 7,2 qui a gravement endommagé les principales routes et ponts, de sorte que le transport terrestre entre Port-au-Prince et les zones touchées est très difficile. SOUTHCOM envoie huit hélicoptères, dont trois UH-60 Black Hawk, trois CH-47 Chinook et deux HH-60 Pave Hawk. SOUTHCOM fournit également des photographies aériennes pour faciliter l’évaluation des dommages », précise-t-on dans texte. 

« Par ailleurs, la garde côtière américaine a commencé à transporter le personnel de l’équipe DART vers les zones touchées le 16 août 2021 pour initier les opérations de recherche et de sauvetage en effectuant des évaluations au sol », conclut le communiqué. Le journal a observé les décollages de plusieurs hélicoptères des garde-côtes américains et de l’armée américaine depuis 3 jours dans les aéroports de Port-au-Prince et des Cayes.



Réagir à cet article