15 ans déjà

Le poème prémonitoire de Jacques Roche

Publié le 2020-07-14 | Le Nouvelliste

Le poème de Jacques Roche gravé dans «Vent de liberté», le troisième volume de la série de CD qu’il a sorti avant sa mort, est prémonitoire. Ce poète qui a vu le jour à Cavaillon, département du Sud d’Haïti, le 21 juillet 1961, a été kidnappé, torturé, maltraité par ses ravisseurs. Un drame qui plonge la cruauté de la réalité quotidienne de ce pays dans notre mémoire.

Lors des funérailles du poète chantées le jour de son anniversaire, le 21 juillet 2004, en l'église Saint-Pierre, Pétion-Ville, Frankétienne avait déclaré ce jour-là : « Jacques était habité par cette voyance dont a parlé Arthur Rimbaud. Le poète est essentiellement un homme de voyance, de prémonition, un homme avec des antennes. Tous les poèmes qu'il a écrits ont prédit sa mort, son supplice, son sacrifice… Les douleurs de Jacques... Quatre jours, ce n'est pas quatre heures. Quatre jours de souffrance ! Et tous les poèmes de Jacques, à travers cette voyance mystérieuse qui habite les poètes… Jacques savait…, il les a vécus bien avant nous. Jacques savait tandis que ses bourreaux, des idiots, les marionnettes ne savaient pas. Et jusqu'à présent, elles ne savent pas. Elles ne savent rien.»

Le poème du voyant

Survivre 
 

« Tu peux détruire ma maison

Voler mon argent

Mes vêtements

Et mes chaussures

Me laisser nu en plein hiver

Mais tu ne peux tuer mon rêve

Tu ne peux tuer l’espoir

Tu peux fermer ma bouche

Me jeter en prison

Tenir mes amis loin de moi

Et salir ma réputation

Me laisser nu en plein désert

Mais tu ne peux tuer mon rêve

Tu ne peux tuer l’espoir

Tu peux me crever les yeux

Et les tympans

Me couper les bras

Et les jambes

Me laisser nu en pleine rue

Mais tu ne peux tuer mon rêve

Tu ne peux tuer l’espoir

Tu peux me couvrir de plaies

Tourner le fer dans les plaies

T’amuser à me torturer

Me faire pisser du sang

Tu peux m’enfermer sans papier ni plume

M’interner comme un fou

Me rendre fou

M’humilier m’écraser m’assoiffer m’affamer

Me faire signer la reddition de mes combats

Tu peux tuer mes enfants

Tuer ma femme

Tuer tous les miens

Et me tuer

Mais tu ne peux tuer mon rêve

Tu ne peux tuer l’espoir»  (Jacques Roche, Vent de liberté, Volume III).

Dans le nouvel opus, pour donner une grande portée a son texte, «Jacques Roche, selon  Dr Roland Léonard,  avait choisit bien ses musiciens avec une préférence pour les modernes : Pierre Rigaud Chéry et Turgot Théodate pour la touche «Jazzy-bossa» ; Rodrigue Julien au tambour ; Jean Béliott Berlus au piano pour l'ambiance classique et Chantal Drice pour la voix «Latibonit-o» Après tant d'autres prédécesseurs, Jacques Roche enrichit certainement le domaine de la poésie récitée et accompagnée musicalement dont les origines remontent à l'antiquité.»

Jacques Roche a été retrouvé, dans une rue passante de Delmas 4, bras cassés, corps percé de projectiles, quatre jours plus tard, après son enlèvement à Nazon. Curieusement près d’une école où il avait enseigné.

La voix de Frankétienne résonne encore depuis : « Où est-ce que nous sommes passés pour en arriver là? Quel chemin d'épines, de tessons de bouteilles avons-nous pris ? » Du haut de mes soixante-neuf ans, je n'ai jamais vu cette barbarie innommable en Haïti. On crève les yeux, on tue les enfants. On viole les femmes. Les poètes, les écrivains sont essentiellement des êtres de sensibilité, de faïence, de fragilité de porcelaine. »

Frankétienne avait souhaité que cet hommage rendu à Jacques Roche se perpétue à travers le temps, et que ce ne soit pas un moment de pur folklore. 15 ans plus tard, des poètes continuent d’entretenir la mémoire de celui qui a été kidnappé le 10 juillet et retrouvé mort  quatre jours plus tard.

«Apprendras-tu l’exil
À tes pieds exilés
Là-haut
Tes pieds poudrés
Toucheront le sol
Seulement pour nous rappeler que
Toute terre est fruit d’espérance» (Rodney Saint-Éloi, Jacques Roche, je t’écris cette lettre).

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".