Heifer international

« Apprendre à pêcher c’est mieux que de recevoir un poisson »

Développer l’élevage et l’agriculture pour changer les conditions de vie des familles rurales du pays les plus vulnérables, Heifer international y croit et s’implique. Trois mille familles dans six départements du pays font actuellement l’expérience de la multiplication des chèvres et le renforcement de l’agriculture. Fonds-des-Nègres en est un bel exemple. Reportage.

Publié le 2013-12-06 | Le Nouvelliste

Sur sa ferme agricole à Jovanje, une localité de la commune de Fonds-des-Nègres, Renald Pierre-Louis, 47 ans, suit la trace de son père et de son grand père. « C’est ce que je sais faire le mieux et je l’ai fait toute ma vie : l’agriculture et l’élevage », dit-il avec fierté. Machette à la main et toujours un chapeau de paille sur la tête pour se protéger du soleil, cet homme pratique la polyculture pour prendre soin de sa femme et de ses trois enfants. Le projet « fait passer le cadeau » de l’ONG Heifer international donne un coup de pouce considérable à ses affaires. Ce projet consiste à recevoir cinq chèvres de race améliorée pour ensuite, après un nombre de temps, en passer cinq chevreaux à une famille de la zone qui en fera de même à son tour. Son statut de grand propriétaire terrien, a permis à Renald Pierre-Louis d’avoir droit à 25 chèvres. Dans sa ferme, Heifer l'a aidé à construire un parc afin de pratiquer l’élevage de façon plus organisée. L’accouplement se fait dans une salle bien spécifique, les chevreaux sont logés dans une autre, ainsi que les boucs et les femelles reproductrices. La période de gestation dure 5 mois et il faut compter exactement entre 140 et 152 jours. Une chèvre peut avoir de 1 à 3 chevreaux. Souvent la première portée ne donnera qu'un seul petit, tandis que les suivantes sont au moins de deux, parfois trois. Selon le calcul de Heifer, un bénéficiaire du projet peut facilement passer cinq chevreaux et continuer son élevage. Comme Renald Pierre-Louis, des milliers d’éleveurs et de familles vulnérables dans les départements des Nippes, du Sud, du Sud-Est, du Plateau central, de la Grand-Anse, du Nord-Est et du Nord-Ouest bénéficient de ce projet, et d'un support dans l’agriculture. « Au lieu de donner un poisson, Heifer préfère leur apprendre à pêcher, de cette façon ils pourront compter sur le fruit de leur travail », indique le directeur général du bureau de cette ONG en Haïti. Selon Hervil Chérubin, un élevage et une agriculture mieux organisés aideront à changer les conditions de vie des paysans. En Haïti depuis 1999, Heifer international est aussi présente dans 53 pays à travers le monde. « Actuellement, nous travaillons en Haïti avec environ 3 000 familles, mais notre objectif est d’atteindre le chiffre de 15 000 familles dans les années avenir », soutient-il. Heifer a également un volet sur la formation. Des jeunes venus des différents départements cibles suivent actuellement des séances de formation en technique vétérinaire. Après quoi, ils retourneront dans leur communauté pour professer et renforcer le système d’élevage. Ils sont équipés d’une trousse contenant toutes sortes de matériels et de médicaments pour les animaux. Selon Heifer, l’élevage est l'une des activités économiques et de développement les plus importantes en milieu rural, et constitue donc une partie intégrante de la reconstruction économique post-tremblement de terre du secteur de l'agriculture. « Presque tous les ménages ruraux en Haïti élèvent au moins une forme de bétail, principalement les chèvres, les bovins, les porcs et les volailles. En fait, l'élevage représente 30% de la production agricole d'Haïti et 26% de son PIB. Actuellement, il ya entre 800 000 et 1 million de petites exploitations agricoles en Haïti. » Heifer International s'attend à des résultats rapides avec son programme intitulé Entrepreneurs ruraux pour la coopération agricole en Haïti (REACH). Un projet qui s'étale sur cinq ans et qui aidera les agriculteurs d'Haïti à reconstruire l’économie rurale en matière d'élevage et de microentreprises.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".