Ecoles publiques /Daguesseau Lespinasse

L\'image d\'une école délabrée

Bon nombre d\'écoles publiques sont loin de réunir les conditions nécessaires pour accueillir les élèves. L\'école nationale Daguesseau Lespinasse du Champ de Mars en est une parmi les autres. Dépourvue de mobilier et de matériel didactique, cette école est on ne peut plus mal lotie.

Publié le 2009-08-21 | Le Nouvelliste

Encore une fois, les 400 élèves de l\'école nationale Daguesseau Lespinasse de la rue Piquant au Champ de Mars vont recevoir le pain de l\'instruction dans de très mauvaises conditions. Le bâtiment hébergeant cet établissement public n\'est pas approprié à l\'enseignement. « L\'espace n\'est pas sécuritaire, confie la directrice, Jocelyne Hyppolite. Sans clôture, n\'importe qui peut pénétrer à sa guise dans l\'enceinte de l\'établissement . Des particuliers de la zone enjambent le fil de fer, du matin au soir, pour utiliser les toilettes qui sont déjà dans un état déplorable. » En effet, franchissant la barrière à deux battants, le spectacle offert aux visiteurs n\'est pas réjouissant. Des herbes folles envahissent l\'espace, des salles de classe séparées par des tableaux donnent l\'aspect d\'une ferme ou celui d\'une école ancienne. Pourtant, cet établissement scolaire fonctionne en plein coeur de la capitale ! La clôture rapiécée de fil de fer, de feuilles de tôle rouillées et de vieux morceaux de planche en ajoutent au décor. « Ici, ce n\'est pas une école, constate Manès, le gardien de cet établissement scolaire. Ce bâtiment résiste seulement à l\'épreuve du soleil. La toiture en tôle trouée laisse passer facilement l\'eau de pluie. » Ce n\'est pas le seul problème auquel fait face cette école publique. En quantité nettement insuffisante, les bancs sont, dans la plupart des cas, en mauvais état. Le manque - pour de pas dire l\'absence - de bureaux pour classer les documents et les pièces importantes est criant. « Nous n\'avons même pas de matériel pour protéger les documents importants voire une bibliothèque », se plaigne Mme Hyppolite, assise dans un espace coincé et inconfortable avec des lots de livres poussiéreux rangés tout autour. « Je ne suis pas à mon aise, poursuit-elle. A mon arrivée, il y a de cela trois ans, le censeur, la secrétaire et moi partagions une même salle. Je faisais séparer la salle à l\'aide de planches pour créer un espace propre à moi. » Consciente du fait que l\'espace environnemental joue un grand rôle dans l\'enseignement, Mme Hyppolite reconnaît que fonctionner dans de telles conditions pourrait avoir des conséquences néfastes sur la formation des écoliers. Toutefois, elle fait contre mauvaise fortune bon coeur. « Nous ne pouvons pas le nier, un espace approprié et adapté est l\'un des éléments pouvant garantir une formation de qualité. Cependant nous sommes obligés de fonctionner avec les moyens du bord tout en s\'efforçant de donner le meilleur de nous-mêmes. » Outre la question d\'espace qui préoccupe la directrice, la situation des écoliers est le problème dans l\'autre plateau de la balance. Venus de familles de petites bourses, ils ont tous les maux du monde. « Plusieurs enfants, l\'année dernière, n\'avaient pas de livre, ni même de cahier, se rappelle Mme Hyppolite. Dès fois, ils sortaient chez eux souvent malades à cause de sous -alimentation. Et le pire, nous n\'avons même de dortoir pour les accueillir. » Beaucoup de parents ne sont pas épargnés du mal endémique qui frappe actuellement le pays. Mme Jocelyne Hyppolite en est bien consciente. « Cette année, nous enregistrons une baisse énorme au niveau de l\'inscription, constate la directrice. Tout se résume à un problème de manque d\'argent . Une mère avait décidé, l\'année dernière, de garder ses trois enfants chez elle parce qu\'elle n\'avait pas les 50 gourdes pour payer les frais d\'inscription. C\'est vraiment triste, ce que nous vivons ici », se désole-t-elle. »
Géralda Sainville Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".