« Haïti ce n’est pas un pays c’est mon pays. »

"Passion Haïti" de Rodney Saint-Éloi

Tout le monde connaît Rodney Saint-Éloi pour ses œuvres et aussi pour sa maison d’édition Mémoire d’encrier. Cet automne, il nous surprend avec un nouveau titre, Passion Haïti (214 pages), récit aux accents autobiographiques, publié chez l’éditeur Septentrion, dans la belle édition Hamac. Une agréable surprise que ce beau carnet,en vingt-deux chapitres, qui dit librement et passionnément Haïti, avec la verve toujours inspirée et chaude qui caractérise l’un des plus haïtiens des Montréalais. Claude Gilles a rencontré pour vous Rodney Saint-Éloi, qui lance demain à la Maison d’Haïti son livre "Passion Haïti".

Publié le 2016-10-14 | Le Nouvelliste

Claude Gilles (C.G): Samedi sera lancé votre dernier titre Passion Haïti à la Maison d’Haïti. Parlez-nous de ce livre ? Rodney Saint-Éloi (R. S-É): C’est un récit qui retrace mon itinéraire. Je voulais parler, dire et écrire Haïti autrement. Plus librement. J’ai vécu assez pour pouvoir témoigner. Ouvrir d’autres fenêtres. Voir et donner à voir autre chose. Haïti a besoin de nouvelles narrations, loin du chaos, du ressentiment, de l’exotisme et du fatalisme. Comme je l’ai dit dans l’incipit : « Haïti ce n’est pas un pays c’est mon pays. » C.G : Votre livre est comme un dictionnaire… R.S-É : C’est un gros plan. Le regard veut saisir la langue, le racisme, la politique, la géographie, le vaudou, la terre, la coopération… S’il s’agit d’un dictionnaire, je voudrais que ce soit un dictionnaire amoureux d’Haïti. Car, il nous faut dépasser le malheur et voir plus haut pour pouvoir refonder et/ou reconstruire. Il faut bien plus que la survie. J’ai écrit ce livre avec une exigence de liberté, de justice et de respect envers le pays. Oui, c’est un dictionnaire dans le sens où le regard porté se veut panoramique. C.G : Que peut-on espérer aujourd’hui avec tous les malheurs ? R.S-É : Il faut se mettre debout et poursuivre le travail. Aucun malheur ne porte le nom d’Haïti. Il faut sortir du cercle de la malédiction, et simplement construire pierre après pierre, dans l’intelligence et la beauté. C’est quelque chose, je crois, de possible. D’où la passion du pays qui s’appelle Haïti.
Claude Gilles
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".