Le dilemme de l’aide

Publié le 2016-10-06 | Le Nouvelliste

Editorial -

Alors que ce jeudi les statistiques explosent sur le nombre de décès survenus après le passage de Matthew, nous redécouvrons, avec les ravages de cet ouragan, combien nous sommes démunis face aux aléas naturels. Nous redécouvrons comment nous sommes incapables de protéger les nôtres des affres d’une catastrophe annoncée. Nous redécouvrons jusqu’à quel point nous sommes inaptes à faire le bilan de nos pertes. Nous redécouvrons comment nous sommes impuissants à organiser la réponse aux besoins de ceux qui sont dans le malheur. Nous sommes dépassés par les événements. Comme en 2010. Comme si six ans ne s’étaient pas écoulés depuis la dernière catastrophe majeure dans ce pays qui est nôtre. Nous n’avons pas su éduquer aux dangers des ouragans. Nous n’avons pas su communiquer. Nous n’avons pas su organiser les évacuations. Nous butons sur l’inventaire. Rien ne dit que nous pourrons porter assistance. Tout indique, encore une fois, que nous allons nous faire avoir par les petits malins, les professionnels de l’aide. La tentation est de nous enfermer dans notre bon droit, de nous draper dans la dignité des vaincus pour ne pas nous faire entuber. Cette fois encore. La réponse n’est pourtant pas dans la fermeture. Pas dans le refus de décréter l’état d’urgence. Pas dans le désir de vouloir que tout passe par l’Etat. Pas dans la tentation que les solutions et les forces haïtiennes suffiront. On risque de créer des affrontements inutiles entre la cupidité et l’incompétence pendant que sur le terrain des gens meurent. Souffrent. Vont souffrir. Vont mourir. Pendant que nous croyons avoir le temps de penser une stratégie, le temps passe, les besoins augmentent. Le tic-tac implacable du dénuement s’accélère. On doit avoir la plus grande vigilance avec l'aide, avec les dons. Mais accepter ce que nous ne pouvons refuser. Les mêmes vautours d’après le séisme de 2010 rôdent dans le ciel d’Haïti. Il faudra apprendre à les contrer à la dure école de l’impréparation. Haïti ne va pas se désabonner de la liste des pays frappés de manière cyclique par les calamités, naturelles et autres, les donneurs d’aide feront partie de notre paysage pour longtemps encore. Le courage en 2016 est de se relever, pas de refuser la main tendue. Le dilemme de l’aide est que celui qui vous aide s’aide lui-même. Leur charité bien ordonnée commence par eux-mêmes. C'est leur credo. C’est cette philosophie que nous devons avoir en tête en traitant avec nos amis qui nous veulent tant de bien,

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".