Feuilleton télévisé : Kouraj accuse le sénateur Jean Renel Sénatus d’homophobie, le CONATEL menace de sanctionner

En début de semaine, Jean Renel Sénatus a dénoncé la diffusion de feuilletons télévisés contenant des scènes homosexuelles. Révulsée, l’association Kouraj, défendant les droits de la communauté LGBT, dénonce les propos du sénateur, l’invitant à se pencher sur « les vrais problèmes » du pays. Également dans la ligne de mire du sénateur, l’organe exécutif du CONATEL menace de sanctionner les opérateurs diffusant des contenus audiovisuels « pouvant troubler le développement normal de la jeunesse ».

Publié le 2016-07-15 | Le Nouvelliste

National -

En dénonçant la diffusion de programmes faisant l’apologie des pratiques homosexuelles, le sénateur Jean Renel Sénatus semble avoir donné un coup de pied dans la fourmilière de la communauté LGBT. Ce jeudi, l’association Kouraj est montée au créneau, dans une note de presse portant la signature de Charlot Jeudi, dont le journal a obtenu copie. « L’association KOURAJ prend acte de la déclaration homophobe qu’a tenue le sénateur de la République du département de l’Ouest, Jean Renel Sénatus », peut-on lire dans cette note dans laquelle il est rappelé que Jean Renel Sénatus avait déjà participé à une manifestation antihomosexuelle. « En juillet 2013, il y a eu une manifestation contre l'homosexualité que l’organisation chrétienne dite morale et religieuse avait organisée, qui avait drainé une vague de violences homophobes sur les populations lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre, intersexe (LGBTI) dans le pays (…) Il (Jean Renel Sénatus) y avait participé activement, à l’époque où il n’était pas encore sénateur de la République. » Kouraj reconnaît dans la foulée que l’homosexualité est une question taboue, mais, nuance-t-elle, n’est pas un problème social. En revanche, l’association regrette que le sénateur du parti Ligue Dessalinienne ne s’occupe pas des vrais problèmes qui gangrènent notre société. « Kouraj voudrait demander à l’honorable sénateur si sa conscience le laisse dormir quand il sait que des gens meurent chaque jour parce qu’ils n’ont pas accès aux hôpitaux à cause de la grève des médecins réclamant de meilleures conditions de travail ? Que des policiers tombent depuis plus de 4 mois alors qu’ils remplissaient leurs devoirs de protection envers la population ? Que la majorité de la population ne peut pas manger parce qu’elle n’a pas les moyens pour s’offrir les produits de première nécessité ? », s’interroge le président de Kouraj dans la note, déplorant que ces préoccupations ne ressortent pas des déclarations médiatiques du sénateur Sénatus. « Ne sont-elles pas plus importantes que de tirer à boulets rouges sur l’homosexualité ? Vous parlez de promotion comme si c’était un mal de promouvoir le respect des droits des personnes LGBT : Ces homosexuels font partie de cette nation », a-t-il fait savoir. Lors de son intervention à l’émission Panel Magik, Jean Renel Sénatus avait promis d’écrire au ministre des TPTC, organe de tutelle du CONATEL, afin de porter cette instance à user des prérogatives que lui confère la loi. Ce jeudi, l’organe a publié une note de presse dans laquelle il dit constater une recrudescence de la diffusion de programmes audiovisuels « pouvant troubler le développement normal de la jeunesse ». Ce qui, selon la note portant la signature de Jean Marie Altéma, est à l’encontre des dispositions de l’article 52 du décret du 12 octobre 1977 confiant au CONATEL des services de télécommunications, ainsi que celles du règlement #OE-CNT-DEC20130002 du 24 juillet 2013 sanctionnant la diffusion en ondes claires de programmes violents et pornographiques. Ainsi, poursuit la note, l’organe exécutif du CONATEL fait-il injonction à tous les opérateurs de stations de radiodiffusion du pays, de s’assurer de la conformité de leurs programmes et émissions au principe de protection des mineurs et des bonnes mœurs établi par les lois de la République et les règlements du secteur. « Faute de quoi, les sanctions prévues seront appliquées contre les contrevenants », menace le conseil exécutif.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".