Copa América/Défaite 7-1

Ratiboisée par le Brésil, Haïti emmagasine de l’expérience

Né le 13 mai 1986 à Saint-Marc, James Marcelin (30 ans) est celui qui a fait trembler les filets du Brésil lors de la sanglante défaite d’Haïti (1-7), le mercredi 8 juin, dans un match comptant pour la deuxième journée du groupe B de la Copa América Centenario 2016. Marcelin s’est entretenu avec Ticket à l’issue de la rencontre.

Publié le 2016-06-08 | Le Nouvelliste

National -

Au même titre qu’Emmanuel « Manno » Sanon, unique joueur haïtien ayant inscrit son nom dans la chronologie des buts marqués dans l’histoire de la Coupe du monde de la FIFA (un but contre l'Italie et un contre l'Argentine en 1974), James Marcelin est devenu ce mercredi 8 juin au Camping World Stadium (Orlando, Floride), le premier et l’unique footballeur haïtien qui a fait trembler les filets du pays du roi Pelé. En effet, menés au score : 0-5, les Grenadiers, qui restaient sur deux gros scores face au Brésil : 0-4 en 1974 et 0-6 en 2004, étaient sur la voie de se faire, une nouvelle fois, massacrer sans inscrire le moindre but face à cette redoutable machine que représente le Brésil. Au contraire des deux premiers matchs, les Haïtiens ont sauvé l’honneur grâce à James Marcelin (70’). En effet, un tir de Max Hilaire ayant été mal repoussé par Alisson, Marcelin ne s'est pas fait prier pour catapulter le ballon au fond des filets du Brésil. A la question: qu’est-ce que ce but représente pour vous ? L’ancien joueur du Roulado FC et du Racing Club Haïtien répond : « Je n’ai pas pour l’instant les mots justes pour expliquer ma joie à la suite de ce but inscrit contre le Brésil. Je savais que le Brésil était plus fort que nous et que nous devrions batailler sur toutes les balles pour éviter une sanglante défaite. Contre notre cœur et notre volonté, on a pris ce carton. Le score, c’est lourd, mais ça reste le football. A dire vrai, j’aurais vraiment préféré nous voir perdre par un ou deux but(s) d’écart au lieu de marquer ce but », a expliqué James Marcelin à Ticket quelques minutes avant de remonter dans le bus devant le conduire à son hôtel. S’exprimant sur la suite de la compétition, Marcelin, qui joue au sein de l’équipe des Carolina Railhawks, a fait savoir ce qui suit : « On est éliminés, mais, on doit disputer notre dernier match face à l’Equateur. Ce match va nous servir de préparation pour les prochaines échéances ». L’unique buteur d’Haïti jusqu’à cette date dans cette compétition n’a pas oublié de placer un petit mot pour les fans haïtiens qui ont fait le déplacement en grand nombre pour supporter Haïti au Camping World Stadium : « Je dis merci au peuple haïtien et à mes fans. Ils étaient plusieurs milliers, ceux qui ont fait le déplacement pour ce match important. C’est la preuve qu’ils apprécient les sacrifices auxquels nous consentons à l’entraînement. Je leur demande de faire preuve de patience et avec le temps, tout ira en s’améliorant », a conclu James Marcelin. Pas de surprise pour Neveu Se présentant seul à la conférence de presse devant les micros et caméras des journalistes, le sélectionneur d’Haïti en a profité pour faire l’éloge du Brésil. « On est tombé malheureusement sur une très forte équipe du Brésil. On avait eu tort d’encaisser aussi vite le premier but de la rencontre. Et cela a fait toute la différence. Les Brésiliens, réputés pour leurs qualités techniques, ne nous ont laissé aucune chance. Il me reste à féliciter le Brésil qui a fait un récital contre nous ». Sans surprise, alors qu’il en avait promis une au peuple haïtien dans le match face au Brésil, Patrice Neveu a pris la défense de ses poulains. « Je ne vais en aucune façon condamner ni culpabiliser mes joueurs. Je savais que le Brésil était une équipe beaucoup plus forte que nous. Au contraire, c’est une très bonne chose pour Haïti, le fait de faire trembler les filets des Brésiliens. Je suis persuadé que mes joueurs ont emmagasiné pas mal d’expériences avec ce match », a-t-il ajouté. En conclusion, le technicien français a fait savoir qu’il allait effectuer une sorte de revue d’effectif lors du dernier match d’Haïti dans la Copa América. « Contre l’Equateur, je vais en profiter pour faire tourner mon effectif. Cette compétition nous servira pour la suite, et là-dessus, je n’ai aucun doute », a-t-il dit en guise de derniers mots. Après deux défaites de suite : 0-1 devant Pérou et 1-7 face au Brésil, Haïti a, malgré le but de James Marcelin, pris la porte de sortie de la Copa América Centenario 2016 avant d’affronter l’Equateur, le 12 juin à New Jersey.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".