Rodney Saint-Eloi ou la fille du Baobab brûlé

Le poème de Rodney Saint-Eloi est généreux. Il appartient à celui qui le découvre. À celui qui le touche et l’embrasse. Il prend soit les couleurs de l’hiver à Montréal ou l’odeur de la terre mouillée de Cavaillon. Le recueil « Je suis la fille du Baobab brûlé », est le dernier cadeau du passeur de mots, rentré officiellement à l’Académie des lettres du Québec le lundi 9 novembre 2015.

Publié le 2015-11-19 | Le Nouvelliste

Ce long poème est une offrande. Il est, comme dit en prologue, une alliance scellée entre l’exil et la folie. Il est aussi une voix de femme. Un corps errant sur le sable blanc, absolument libre ! « Je suis la fille du Baobab brûlé » résonne comme un cri de résistance. De survivance. Le poème est très rythmé. Chaque page a son souffle, son mot à dire. « … Je suis la fille du Baobab brûlé Je suis la reine des maisons closes J’habite les vents mauvais J’ai des colombes et des étoiles Sous ma robe bleue fleurie» Le poète prête sa voix à la femme et son humanité. Sa force indomptable et têtue. Il partage avec elle le mot « exil ». Il l’accompagne sur la route, tout au long du poème. Parfois l’observe, belle et rebelle : « Elle est la démence du volcan.» Il parle avec elle : « L’exil appartient à l’errant et l’amour à l’amant.» L’immigré comme la femme doit lutter pour se faire une place et se remettre des guerres pour clamer : « Ah que je suis belle dans le jour qui commence! » Dans ce poème, plusieurs voix se mêlent. Elles se cherchent, revendiquent, affirment, pleurent et chantent. Ce Baobab, grand arbre africain, fait penser au Mapou. À l’enracinement, aux origines, à ce point de départ déjà loin mais auquel on s'attache. « Je suis… Je ne suis pas », une quête d’identité, une conscience d’être dans un espace-temps et de n’appartenir à aucun lieu : « J’ai un pacte avec la route ». La fille du Baobab brûlé où Rodney marchera longtemps dans ce poème jusqu’à la rivière Casimir à Cavaillon où se trouve la lavandière, la tante Mercilia, qui lui offrira le ciel et ses étoiles. Poursuivra ses pas sur les recommendations de Tida, la grand-mère, qui lui offre le monde. D’une voix posée, martelant chaque mot comme pour les rendre limpides et immortels, Rodney Saint-Eloi exprime sa gratitude. « Je ne suis personne, je suis une métaphore, une nuit intranquille », déclare celui qui rejoint désormais l’Académie des lettres du Québec ainsi que la poète Martine Audet, l’éditeur et Poète Paul Bélanger, le dramaturge et scénariste Michel Marc Bouchard et l’essayiste et éditeur Serge Patrice Thibodeau... À cette cérémonie d’intronisation, Louise Dupré, la vice-présidente de l’Académie des lettres, présente l’écrivain-essayiste comme « un véritable tsunami qui ébranle toute vision d’une identité à jamais fixée et qui fait remonter chez les lecteurs les forces telluriques les plus profondes en l’individu ». « Comme je ne suis personne, je dois ressembler à un bateau ou un port quelconque», affirme le passeur de mémoire. Son discours voguait sans cesse sur les mots mer, exil, et terre. Il parle de l’amour des villes qui l’habitent. Sans oublier l’amour de cette femme, Tida, qui se tient dans ses souvenirs d’enfance comme dans son poème, telle une sentinelle. « Tida disait que la mort ne connaît pas ma route La mort n’habite pas ma maison C’est toujours moi le dernier ciel à tomber Il y a trop de souffrance sur mes épaules Je les confie à la terre »
Ga Bien-Aimé
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".