Pierre Espérance réclame la dissolution de la BOID

Publié le 2015-11-09 | Le Nouvelliste

Pour le secrétaire exécutif du RNDDH, il n'y a pas d'autres formes de procès. La Brigade d'opération et d'intervention départementale (BOID) doit être dissoute. Les bons éléments intégreront la police administrative et les mauvais devront être punis, recommande Pierre Espérance. Il dénonce à l'intérieur de cette unité la présence de certains "attachés". «Ce corps arme des bandits à Cité Soleil et opère en collaboration avec des attachés», soutient Pierre Ésperance, qui ne retient de cette unité sortie en juin dernier aucune note positive. Il accuse les agents de ce corps de violer constamment les droits des citoyens. Ils ont eu également depuis les élections du 9 août un comportement partisan, dit-il. M. Espérance dénonce une vague de répressions depuis la publication des résultats préliminaires de l'élection présidentielle. Du jeudi 5 au samedi 7 novembre, il aurait recensé vingt-sept personnes arretées, dont trois ont été libérées. Sous prétexte qu'ils troublent la paix publique, ces gens auraient été arrêtés rien que parce qu'ils portent des T-shirts frappés à l'effigie de Pitit Dessalines ou de Lapeh ou encore parce qu'ils se réclament de partisans de Fanmi Lavalas. Le défenseur des droits de l'homme déplore que ces gens ont été appréhendés sans aucune preuve ni flagrance. Si elle avait été créée dans l'idée d'assurer la sécurité, la BOID a été déviée de sa mission, pense Pierre Espérance ajoutant qu' il n'y aurait aucune différence entre la BOID et la fameuse quatorzième promotion de la PNH sous la présidence de Jean-Bertrand Aristide en 2003. Cette promotion a été très critiquée pour son implication dans la répression du mouvement contre Jean-Bertrand Aristide en 2003 et 2004. C'est exactement la même chose, estime M. Espérance appelant encore à la dissolution et au reformatage de cette unité. Il critique le directeur général de la PNH Godson Orélus qui tente de défendre l'existence de la Brigade d'opération et d'intervention départementale. Le DG de la PNH est en train de défendre l'indéfendable, lance Pierre Espérance affirmant que la Direction générale de la Police nationale d'Haïti n'a aucun contrôle sur ce corps. Il rappelle que Godson Orélus n'avait pas participé à la cérémonie de graduation de cette unité en signe de désaccord par rapport à sa création.
Danio Darius
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".