Election présidentielle

Michel Martelly ne va accorder de décharge à personne !

Publié le 2015-05-29 | Le Nouvelliste

Candidats à la présidence, ils sont une dizaine d’anciens hauts fonctionnaires de l’Etat à être concernés par la question de décharge. L’un d’entre eux, l’ex-Premier ministre Laurent Lamothe, pense que le chef de l’Etat pourrait résoudre ce problème en leur accordant cette précieuse décharge par décret. Interrogé vendredi sur le sujet, Michel Martelly esquive la question alors que deux de ses conseillers contactés par Le Nouvelliste ont fait savoir que le président de la République ne prendra aucun décret en ce sens. « Le président Martelly ne peut et ne va accorder de décharge à aucun de ses anciens ministres ou à son ancien Premier ministre. Il serait dans ce cas juge et partie à la fois », ont confié au Nouvelliste deux conseillers du chef de l’Etat. Selon eux, pourquoi demander à Michel Martelly de le faire alors qu’aucun de ses prédécesseurs ne l’a fait. « Sauf Latortue qui avait accordé décharge à Bernard Gousse dans un cas bien particulier… » « Nous restons dans la logique du chef de l’Etat qui avait déjà indiqué qu’il ne prendra qu’un seul décret pour l’organisation des élections. Cela a été un engagement de la part du président Martelly », a indiqué au Nouvelliste un de ses conseillers joint au téléphone vendredi soir. Intervenant cette semaine sur les ondes de Radio Métropole, l’ex-Premier ministre Laurent Lamothe avait appelé le chef de l’Etat à résoudre le problème de décharge pour plusieurs anciens ministres candidats à la présidence. Il croit qu’il y a jurisprudence en ce sens. Dans le clan de Martelly, on a entendu la demande de Laurent Lamothe. Mais aucune suite ne sera donnée à sa requête, si l’on en croit ce qu’ont confié au Nouvelliste des conseillers du chef de l’Etat. D’ailleurs, ils considèrent l’ancien chef de la Primature comme quelqu’un qui a un rapport défavorable de la Cour supérieure des comptes pour sa gestion à la tête du ministère de la Planification. Interrogé sur le dossier de décharge, le président Martelly a esquivé la question pour souligner que le pouvoir n’a de contact avec le CEP que lorsque l’institution électorale le sollicite. En marge d'une activité de l’ONA, vendredi, le chef de l’Etat a indiqué qu’il n’a aucun ami au CEP et croit que les élections seront crédibles. Plusieurs anciens ministres ont déposé leurs pièces au CEP accompagnés d’un jugement pris par un tribunal de la République en guise de décharge. Vendredi, les conseillers électoraux ont fait savoir que le CEP n’est tenu de respecter aucune décision de justice dans le processus électoral. Seul le décret électoral prime, ont-ils fait valoir.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".