Elections

L’installation des membres du CEP reportée

Publié le 2015-01-22 | Le Nouvelliste

Confortables dans leur costume du dimanche, les nouveaux membres du Conseil électoral provisoire sont prêts à lever la main droite pour jurer de respecter la Constitution et d’organiser de « bonnes élections » dans le pays. 3 h 25, jeudi 22 janvier 2015. A la Cour de cassation, le ministre de la Communication, Rotchild François Jr, la vice-présidente du CSPJ, Me Wendell Coq et d’autres personnalités n’attendent que le lancement de la cérémonie de prestation de serment des neuf nouveaux conseillers électoraux. Le décor est planté. Quelques minutes plus tard, sans pouvoir donner de détails, un conseiller électoral confie au Nouvelliste que la cérémonie de prestation de serment est reportée. Reportée pour demain ou après-demain ? Il ne sait pas. « Je ne suis au courant de rien », a lance, pour sa part, aux journalistes, la vice-présidente du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Me Wendell Coq avant de monter dans son véhicule. « Les cérémonies de prestation de serment et d'installation des membres du Conseil électoral provisoire prévues pour ce jeudi 22 janvier 2015 ont été reportées à une date ultérieure. Des problèmes techniques indépendants de la volonté du gouvernement et du CEP sont à la base de ce report », selon les explications du ministère de la Justice et de la Sécurité publique dans un communiqué. Selon ce qu’a appris Le Nouvelliste d’une source généralement bien informée, les organisations politiques signataires de l’Accord de Kinam, INITE, Fusion et Ayisyen pou Ayiti, auraient écrit au chef de l’Etat pour demander le retrait des représentants du secteur des femmes, Yolette Mengual et des Cultes réformés, Vijonet Demero à cause des contestations dont ils sont l’objet dans leurs secteurs respectifs. Le Nouvelliste a tenté en vain jeudi soir d’entrer en contact avec les responsables de INITE, Fusion et Ayisyen pou Ayiti. Le porte-parole de la présidence, Lucien Jura, qui, généralement, répond aux appels du Nouvelliste, était également injoignable. En outre, l’Ati national, Max Beauvoir, a énergiquement contesté le choix de Me Néhémy Joseph comme représentant du secteur Vaudou/Paysan. Le choix de Lourdes Edith Joseph ne fait pas l’unanimité non plus dans le secteur syndical. A 1h de l’après-midi ce jeudi 22 janvier, certains nouveaux conseillers électoraux contactés par Le Nouvelliste ne savaient pas encore s’ils allaient prêter serment à la Cour de cassation deux heures plus tard. Ils ont confié au journal n’avoir reçu aucune invitation en ce sens. Cependant, dans un communiqué publié dans la matinée du jeudi, le ministère de la Justice avait annoncé que la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres du CEP allait se tenir le jour même à 3 heures p.m., à la Cour de cassation. « Les nouveaux conseillers électoraux seront ensuite installés à 4 heures p.m., dans leurs fonctions par le ministre de la Justice, Me Pierre-Richard Casimir, lors d'une cérémonie qui se déroulera dans les locaux du CEP, à Pétion-Ville », a ajouté le communiqué. Un autre communiqué du palais national publié ce même jeudi 22 janvier annonçant la formation du CEP avait également annoncé l’investiture des nouveaux membres de l’institution électorale pour le même jour. Alors que, dans l’article 8 de l’Accord de Kinam signé le 11 janvier 2015, il est dit : « Le président de la République nommera par arrêté le nouveau CEP… », le palais national n’avait envoyé à la presse qu’un communiqué dans la nuit du mercredi 21 janvier pour annoncer la formation du CEP en publiant également la liste des neuf conseillers électoraux. « Le bureau de communication de la présidence informe la population en général que l’Exécutif a procédé, à la date de ce jour, à la formation du Conseil électoral provisoire chargé d'organiser les élections, au cours de cette année, pour les postes vacants et ceux qui peuvent le devenir », selon ce communiqué du palais national publié à 12 h 30 dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 janvier. Dans un autre communiqué publié quelques heures plus tard, le palais national a souligné que le nouveau CEP est chargé d’organiser simplement les « prochaines élections ». Parallèlement, dans l’Accord de Kinam, il est dit dans les articles 2 et 8 que les signataires du document « décident de tout mettre en œuvre pour rétablir la confiance dans les institutions et parvenir à réaliser des élections législatives pour les deux tiers du Sénat et les députés, pour les collectivités territoriales et l'élection présidentielle avant la fin de l'année 2015 » avec le nouveau CEP. Ce qu’avait également recommandé la Commission consultative. Aucune autre date n’a été communiquée pour la prestation de serment et l’investiture des membres du CEP formé selon l’esprit de l’article 289 de la Constitution. L’article 9 de l’Accord de Kinam indique : « Le nouveau CEP évaluera les travaux déjà entrepris par le CEP démissionnaire, s'assurera de la poursuite de la mise en place des structures opérationnelles dans la transparence et apportera tous correctifs nécessaires pour aboutir à un appareil électoral impartial. »
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".