La majorité présidentielle rafle tous les postes à la Chambre des députés

Comme l’année dernière, la majorité présidentielle à la Chambre basse n’a pas fait de détail. De la présidence à la vice-questure, le bloc Parlementaire pour la stabilité et le progrès(PSP) a raflé tous les postes du bureau. C’est Steven Jacques Thimoléon qui a succédé à Jean-Tholbert Alexis qui n’a pas été candidat à sa succession. Récit.

Publié le 2014-01-15 | Le Nouvelliste

Mercredi, 14h 05. La Chambre des députés est remplie de monde. Journalistes, députés, employés, curieux… Pas comme à l’ordinaire. Comme s’il va y avoir un événement majeur. Ils sont pourtant tous là pour assister à l’élection du nouveau bureau de la Chambre basse. Ce qui devrait être une simple formalité. L’assistance s’impatiente de voir arriver Jean-Tholbert Alexis, président sortant, dans la salle pour présider la séance. Il est 14h 52. Enfin arrive l’élu de Croix-des Bouquets, entouré d’un lourd cortège de sécurité comme à l'accoutumée. Place à l’appel nominal. 78 députés sont présents. D’autres sont dans les parages. Suspense. Jean-Tholbert Alexis va-t-il se porter candidat à sa succession ? Non. C’est la surprise de la journée. « Je remercie mes collègues des deux blocs minoritaires et la frange militante de la majorité présidentielle qui m’ont supporté tout au long de mon mandat, dit d’emblée le parlementaire visiblement stressé, soulignant qu’il quittera le fauteuil avec le sentiment du travail bien fait. « Je m’excuse auprès des députés du bloc Parlementaires pour le renforcement institutionnel(PRI) qui avaient voulu supporter ma candidature, mais je désiste, faute d’un compromis avec l’autre bloc minoritaire, Parlementaires pour l’équilibre politique(PEP) pour me soutenir», explique le député Alexis, comme prononçant un discours d’adieu. « J’ai fait un travail d’équilibre durant mon mandat. J’ai tout fait pour sauver l’institution parlementaire des soubresauts, surtout en faisant passer difficilement la loi électorale et en désignant les représentants du Parlement au CTCEP…» 15h 17. Alors que Gluck Théophile, premier secrétaire sortant, fait la lecture des dépôts de candidature, Pierre Martin Tatoute, président du PEP, le seul à oser se porter candidat en face de l’autre camp, désiste. Conséquence: seul le député Thimoléon, ex-président du PSP, est candidat au fauteuil de président. Même constat pour les autres postes du bureau. Pas un seul député n’ose penser à concurrencer les candidats de la majorité. « Etant donné qu’il n’y a pas d’autres candidats, tous les candidats du bloc majoritaire sont proclamés vainqueurs », tranche Jean-Tholbert Alexis, qui, du même coup, cède son fauteuil à son successeur. « Me voici installé au fauteuil de président de la Chambre des députés, renchérit le nouveau président. Je vous assure que j’accomplirai ma tâche avec perspicacité. C’est à vous de m’aider à écarter les obstacles futiles afin de sauver cette dernière année législative. » Le successeur de Jean-Tholbert Alexis s’engage à « exercer un contrôle rigoureux de l’action du gouvernement. « La Chambre basse aura un leadership calme et pondéré. Je resterai prêt à faire tous les accommodements sans soumission, ouvert au dialogue, dynamique sans agressivité», dit l’élu de Petit-Goâve « En ce jour de gloire, je rappelle à mes collègues du bureau que nous sommes appelés à une tâche collective. Je salue aussi mon compétiteur du PEP qui a fait le retrait de sa candidature à quelques minutes du vote...» 24 heures avant la tenue de cette séance, les députés de la majorité présidentielle avaient annoncé les couleurs.Ils ont tenu leur pari.Le bureau de la Chambre des députés est ainsi composé: Stevenson Jacques Thimoléon, président; Ronald Victor, vice-président aux séances; Romial Smith, vice-président aux affaires administratives; Abel Descolines, premier secrétaire; Ogline Pierre, deuxième secrétaire; Renaud Jean-Baptiste, questeur; M’Zounaya Bellange Jean-Baptiste, vice-questeur.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".