Haïti : la paralysie continue sans objectif clair 

National - Lundi 25 octobre 2021. Peu avant l’aube, d’autres rafales déchirent le silence de la nuit  dans les hauteurs de Pétion-Ville, au bas de la ville, à Martissant, à la Plaine du Cul-de-Sac et en périphérie du terminal pétrolier de Varreux, à Cité Soleil...                                        Par endroits, des chiens apeurés se taisent et des corps creusent le fond de leurs lits, scotchés à leurs postes de radio, attendant le bulletin de ces journalistes qui renseignent avant jour sur les traits et les humeurs de...

haiti : CORONAVIRUS


Cas prélevés

129466

Cas Confirmés

23569

Décès

660

Touver le centre de vaccination le plus proche de chez vous

Libération du pasteur Jean Ferrer Michel après 22 jours de séquestration

National - Enlevé le 3 octobre dernier, le pasteur de l'église Jesus Center a été libéré ce lundi 25 octobre après 22 jours de séquestration, a confié au Nouvelliste un membre de l'église. Norman Wiener, un fidèle de l'église enlevé en compagnie du pasteur a été aussi libéré. Le pasteur Jean Ferrer Michel, ainsi que Isabelle Devendegis et Norman Weiner, deux fidèles de l’église Jesus Center avaient été enlevés, le dimanche 3 octobre, dans le parking de l'église. Alors que les parents du pasteur avaient versé aux kidnappeurs une importante somme d'argent comme rançon, ces derniers avaient refusé de libérer le pasteur en exigeant...

Ariel Henry: un village potemkine

National - Nos Facultés de Médecine fabriquent plus de politiciens que de médecins. Ariel Henry, à l’automne de sa vie, confirme ce constat. Après avoir excellé dans le domaine de la neurochirurgie, il a opté, poussé par le démon de l’ambition, d’entrer dans l’arène politique, plongeant ses patients dans la désolation et le pays dans la détresse. Il est sans doute un homme doté de grandes qualités de cœur, mais lorsque ces qualités ne sont pas secondées par une grande élévation de vues et un sens de l’Etat, elles deviennent, dans les temps crépusculaires que connaît Haïti, un crime contre la nation,...

Pari gagné pour le cinquième anniversaire d’Enposib

Ticket - Èske bal Enposib la ap fèt ? Nombreux étaient ceux à se poser cette question jusqu’à ce samedi matin (23 octobre). Après une semaine en dents de scie et sur le qui-vive à Port-au-Prince, rythmée par une crise récurrente des produits pétroliers sur le marché local, des grèves lancées par différents secteurs de la vie nationale pour protester contre cette rareté d’essence et les cas répétés de kidnapping, c’était quasiment légitime. Mais, les organisateurs ont posé cet acte de résistance. Le bal a été maintenu. Malgré tout. Et le public a répondu. Pas aussi massivement que les deux dernières soirées d’anniversaire de...

Le terminal pétrolier de Varreux toujours bloqué par les groupes armés

National - Impossible pour les transporteurs de produits pétroliers de se rendre au terminal de Varreux depuis dimanche dernier. Ce lundi 25 octobre, encore les groupes armés qui contrôlent la zone ont barricadé tous les axes routiers qui conduisent au terminal. Tôt ce lundi, des tirs d’armes automatiques ont été entendus dans la zone jusqu’à  midi et les employés ne pouvaient pas accéder à leur poste au terminal, a appris Le Nouvelliste « Au moment où  je vous parle (NDLR : lundi 25 octobre 12h10 am), il y a beaucoup de tirs dans la zone, ce qui nous empêche de travailler. Nous n’avons même pas accès...

Carburant: Médecins Sans Frontières sonne l'alarme

National - La pénurie de carburant dans le pays continue de faire des victimes. À l'instar de l'association des hôpitaux privés d'Haïti et l'Organisation nos petits frères et sœurs, les patients de MSF risquent de ne plus être admis dans ses centres hospitaliers à cause de la pénurie de carburant qui affectent leur fonctionnement. L'organisation Médecins Sans Frontières a sonné l'alarme sur cette situation qui affecte gravement les opérations de MSF en Haïti. "Si la situation perdure, l'hôpital de Traumatologie/ Grands brûlés de Tabarre à Port-au-Prince, qui reçoit en moyenne 155 patients par mois, risque de devoir réduire ses activités et restreindre...

La transition post-Moïse sera-t-elle la dernière ?

National - Notre génération est, sans aucun doute, en train de vivre la fin d'un cycle qui peut se transformer en une explosion sociétale. La raison ? L'effondrement de l’Etat auquel nous assistons présentement est un phénomène que les Haïtiens sont incapables de freiner. La messe est dite ! La prise en charge frontale du pays par la communauté Internationale est désormais une question de temps.  Cette tutelle ou protectorat passera-t-elle avant par un bain de sang collectif, un suicide inévitable, un chaos généralisé pour faire taire les nationalistes de tout acabit, les opposants à toute forme d'occupation ? Interviendra-t-elle dans le cadre d'un...

Pénurie de carburant en Haïti, des hôpitaux risquent de fermer leurs portes

National - La centrale énergétique supportant les activités des deux hôpitaux St Damien et St Luc n'a en réserve que 6000 gallons de Diesel.  "Une situation de pénurie en carburant découlant des conditions de sécurité délétère risque de paralysie les hôpitaux de l'organisation Nos Petits Frères et Sœurs (NPFS) et la Fondation St Luc (FSL)", informent les responsables dans une note rendue publique ce 23 Octobre 2021. "De ce fait, si aucune livraison de Diesel n'est garantie au plus vite (16000 gallons sont attendus), poursuit la note, les services de pédiatrie, pour plus de 300 enfants, de maternité pour plus de 45...

International Crisis Group se positionne contre l’organisation des élections précipitées en Haïti

National - « Le soutien des partenaires internationaux pour juger la grande criminalité, réformer la police et appuyer la création d’un gouvernement de transition ouvert et inclusif contribuera davantage à un retour à la stabilité que l’organisation d’élections précipitées », a alerté International Crisis Group, indiquant que le référendum sur la constitution et les élections ne devraient pas être la priorité du pays. « Après le séisme, les puissances étrangères, telles que les Etats-Unis, ont abandonné leur demande initiale d’organisation rapide d’élections dans le pays. Comme le reconnaissent à présent des hauts responsables à Washington, précipiter un scrutin pourrait porter préjudice aux opérations de secours actuelles et...

Haïti jongle avec des grèves et une pénurie de carburant

National - Entre calme précaire, fermeture des écoles, tension à certains endroits, manque de tap-tap et de motos sur certains circuits à cause de la pénurie de carburant, la zone métropolitaine de Port-au-Prince a tourné au ralenti ce vendredi. La quasi majorité des stations d'essence est restée fermée, a observé Le Nouvelliste. Pour le moment, il n’y a pas d’amélioration à l’horizon alors que la grève de l’association des chauffeurs de produits pétroliers se poursuit et que plus d’une dizaine d’associations syndicales ont annoncé le début d’un arrêt de travail lundi 25 octobre pour exiger de l’Etat des mesures pour combattre l’insécurité....

Combattre le banditisme, démanteler les gangs…les priorités de Frantz Elbé

National - Depuis l’opération catastrophique de la police à Village-de-Dieu le 12 mars dernier au cours de laquelle cinq policiers ont été tués, les gangs armés ont vite compris que les forces de l’ordre ne représentaient plus un obstacle pour eux. Ils se sont depuis renforcés et multipliés. « Combattre le banditisme, le trafic illicite d'armes à feu, démanteler les gangs, seront nos principales priorités », a annoncé le nouveau chef de la PNH, 51 ans, dans son tout premier discours vendredi soir lors de son installation par le Premier ministre Ariel Henry. Pour y arriver, Frantz Elbé dit compter non seulement sur l’appui du gouvernement, mais...

Haïti: Ariel Henry… y a-t-il un pilote dans le cockpit ? 

National - Le mercredi 20 octobre 2021, les enfants ont repris le chemin de l’école, le grand commerce ses activités, sur fond de pénurie d’essence. Rien n’indique que la zone métropolitaine et plusieurs villes du pays -- à l’initiative de syndicats de transport en commun et d’autres groupes organisés -- ont fait la grève pendant deux jours pour forcer les autorités à lutter contre l’insécurité, contre le kidnapping. Ni le Premier ministre de facto, le Dr Ariel Henry, ni le chef de la police, Léon Charles, n’ont pris acte de la colère qui gronde pour que l’on tienne en respect les gangs, comme ceux,...

Le Panama, le Costa Rica et la République dominicaine demandent aux États-Unis de freiner la migration haïtienne

National - Les présidents du Panama, du Costa Rica et de la République dominicaine ont appelé mercredi les États-Unis d’Amérique à prendre des « mesures concrètes » pour freiner la migration des Haïtiens à travers l'Amérique latine en direction de la frontière américaine. « Nous lançons un appel particulier aux États-Unis d'Amérique, en tant que l'un des principaux pays de destination de la plupart des flux migratoires qui traversent nos territoires, à unir leurs forces dans la solution commune de réponses concrètes à ce phénomène », ont appelé les trois chefs d’État préoccupés par les risques auxquels sont exposées ces personnes migrants. Réunis dans...

L’autre face de la médaille

Editorial - Alors que personne ne peut prédire si la semaine prochaine sera aussi riche en mauvaises nouvelles que celle qu’elle remplace, les téléspectateurs haïtiens s’apprêtent à passer un week-end de rêve devant des rencontres alléchantes dans tous les championnats européens et à s’extasier devant le talent, la chance ou la déveine des plus grands joueurs de la planète. L’offre télévisuelle est exceptionnelle en Haïti. A trop regarder ailleurs, il nous arrive même de rater ce qui nous concerne. La nouvelle sportive de la semaine est passée inaperçue. Haïti a grappillé quelques places dans le classement FIFA. Nous sommes à la 86e place...

Plus de 10 000 migrants rapatriés en Haïti en un mois, dont 500 enfants de nationalité étrangère

National - Dans le rapport sur la situation du retour des migrants et d’assistance à l'accueil en Haïti, paru en date du 19 octobre 2021, il est mentionné que la plupart des migrants rapatriés des États-Unis et assistés par l'OIM résidaient au Chili ou au Brésil avant de commencer leur voyage vers les États-Unis, avec plusieurs enfants rapatriés nés dans ces pays. Selon ce rapport, 500 enfants environ déportés récemment en Haïti sont de nationalité étrangère, à savoir 404 Chiliens, 84 Brésiliens, 6 Vénézuéliens, 1 Panaméen, 1 Hondurien, 1 Dominicain et 1 Nicaraguayen. « D'autres rapatriés ont commencé leur voyage plus récemment, en...