Qu’est-ce que Haïti va gagner en rejetant Maduro ?

Editorial - La question « Qu’est-ce que Haïti va gagner en rejetant Maduro ? » est dans la tête de tous ceux qui pensent que les relations internationales sont dénuées de sentiments et se résument à des intérêts nobles ou immédiats. En soutenant, puis en lâchant la révolution bolivarienne pour s’aligner sur la position américaine, l’administration Moïse-Céant a fait un remake du revirement opéré par le régime de François Duvalier vis-à-vis de Cuba au début des années 60. Dans un excellent article de l’historien Wien Weibert Arthus, « Le prix de l’ostracisme de Cuba de l’OEA en 1962: les dessous de la conférence de Punta del...

Haïti : qui se préoccupe de l'heure qu'il est ?

Editorial - En novembre dernier, pour se mettre à l’heure d’hiver, les autorités haïtiennes ont avancé les horloges d’une heure. D’un gouvernement à l’autre, selon que l’on est pro Duvalier ou pas, on change l’heure ou on ne respecte pas cette tradition introduite dans la première moitié des années 80 dans le pays.Changer d’heure ou ne pas changer d’heure ne change jamais grand-chose au fait que les Haïtiens arrivent en retard à la majorité de leurs rendez-vous ou ne se soucient pas du tout du temps qui passe. ''Le temps c’est de l’argent'' est une maxime qui n’a pas de résonance en...

L’électricité, le labyrinthe en attendant les mégawatts

Editorial - D'ici quelques mois (ou quelques années), le pays aura de l'électricité quand les microréseaux, les nouvelles infrastructures et les capacités de production seront installés. Il faudra aussi des compteurs intelligents prépayés et une stratégie commerciale. Enfin, il faudra que la situation économique du pays permette au plus grand nombre de payer la facture électrique. En attendant, la population haïtienne semble avoir pris le président Jovenel Moïse au mot quand il annonçait la disponibilité du courant électrique à travers tout le pays 24/24. À quelque cinq mois de la date butoir, le black-out s’installe en maître à Port-au-Prince et dans les villes...

Bonne nouvelle, des ingénieurs pour nos mairies

Editorial - Le président de la République, le premier ministre et le coordonnateur de l'Office de management et des ressources humaines ont présenté ce jeudi cent ingénieurs, jeunes et choisis sur concours, qui vont rejoindre l'administration publique et particulièrement les mairies.  Cette injection de cadres, architectes et ingénieurs, est une grande première pour notre pays, pour la fonction publique et pour les édilités. Certaines mairies n'ont jamais eu de techniciens de ce niveau. Et les conséquences sont visibles.  La gestion d'une ville et la satisfaction des besoins de ses habitants demandent une addition de compétences et tout passe par la maîtrise de l'espace...

La multiplication des crises

Editorial - La Chambre des députés a renvoyé à l’Exécutif, dans un geste rare, le projet de budget 2018-2019. Dans sa lettre au président Jovenel Moïse, le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau, écrit noir sur blanc que les députés espèrent que le projet de budget 2018-2019 « sera reformaté dans le plus strict respect de la loi du 4 mai 2016. Il ajoute que doivent y être « opérés les ajustements stratégiques habiles à lui restituer cohérence et crédibilité ». Le budget est à revoir. Nous sommes le 24 janvier 2019 et le document qui aurait dû entrer en...