Affaire Arnel Bélizaire

Arnel Bélizaire et Jocelerme Privert témoins à charge

La commission d'enquête spéciale diligentée par le Sénat a démarré, mercredi, les auditions avec le député Arnel Bélizaire, arrêté le 27 octobre dernier sur ordre du parquet de Port-au-Prince, et le sénateur Jocelerme Privert qui se trouvait à l'aéroport Toussaint Louverture.

Publié le 2011-11-09 | Le Nouvelliste

La commission sénatoriale chargée d'identifier les personnes impliquées dans l'arrestation du député Arnel Bélizaire qui revenait d'une mission en France a mené les premières auditions. Le député Arnel Bélizaire et le sénateur Jocelerme Privert sont les premiers témoins interrogés par quatre des cinq membres de ladite commission, le sénateur Dieuseul Simon Desras, étant en voyage à l'étranger. Des éléments nouveaux ont été apportés par les deux parlementaires interrogés, a indiqué le sénateur Jean William Jeanty, président de la commission, créée au terme d'une longue séance de convocation du Conseil supérieur de la Police nationale (Cspn) au Sénat de la République. Le sénateur Privert, selon les premières auditions, aurait été expulsé du salon diplomatique de l'aéroport international Toussaint Louverture avant l'atterrissage de l'avion qui transportait le député Bélizaire considéré comme évadé de prison par Félix Léger, le chef a.i du parquet, mis en disponibilité par le gouvernement. Le Premier ministre Garry Conille et plusieurs ministres et secrétaires d'Etat de son gouvernement, informe la commission, seront interrogés, à leur tour, vendredi prochain. Ces derniers figurent sur une liste de dix-neuf personnes ciblées par la commission, qui a défini, la veille, sa méthodologie de travail. Seul le président de la République, Michel Joseph Martelly, est exempté parmi les autorités suspectées dans l'arrestation jugée arbitraire du député Bélizaire. « Nous n'avons pas ce droit », a précisé le sénateur François Annick Joseph, secrétaire rapporteur de la commission d'enquête spéciale. Le président Martelly, en conflit ouvert avec le député Bélizaire, a clamé son innocence dans le cadre de cette arrestation. « La présidence n'a rien à voir ni de près ni de loin dans cette arrestation », s'est innocenté Martelly. Témoin clé de l'enquête, le député Bélizaire a boudé, mardi, une convocation du juge instructeur Bernard Saint-Vil qui lui avait décerné un mandat de comparution. Le parlementaire s'est fait représenter par Me Camille Leblanc, son avocat, qui dénonçait le non-respect des procédures. « Le juge d'instruction a reçu le dossier, certes, du commissaire du gouvernement, mais il doit chercher les informations nécessaires et envoyer un document à la Chambre des députés pour solliciter la levée de l'immunité de Bélizaire avant de le poursuivre », soutient l'ex-ministre de la Justice. « Faux et usage de faux, évasion et association de malfaiteurs » sont les chefs d'accusation retenus contre le député Bélizaire dans le document envoyé au juge Saint-Vil par le commissaire du gouvernement, Félix Léger - lui-même frappé par des mesures conservatoires. L'arrestation suivie d'une brève incarcération du député de Delmas/Tabarre a poussé la Chambre des députés à adopter une résolution dans laquelle elle dit ne pas reconnaître l'autorité du ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Josué Pierre-Louis, ni celle de celui de l'Intérieur, des Collectivités territoriales, et de la défense nationale, Thierry Mayard Paul, du secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Michel Brunache, et du chef a.i. du parquet, Félix Léger. Préoccupé lui aussi par l'arrestation d'un député en fonction, le Sénat a interpellé le ministre Pierre-Louis ainsi que le secrétaire d'Etat Michel Brunache. La séance d'interpellation est différée, sur fonds de controverse, au 15 novembre 2011.
Claude Gilles Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".