Note de lecture d'«Une brève histoire de l'avenir » de Jacques Attali

Publié le 2011-09-08 | Le Nouvelliste

Un ami m'avait vivement recommandé de lire « Les juifs, le monde et l'argent » de Jacques Attali. Arrivé à la librairie, je fus davantage attiré par le titre d'«Une brève histoire de l'avenir », j'y trouvais là un sujet de nature plus générale que celui plus spécifique du premier. Jacques Attali qui a déjà écrit plus de quarante livres et s'est essayé dans un nombre divers de genres littéraires est certainement un observateur privilégié du monde d'aujourd'hui et de ce fait est bien placé pour se livrer à une réflexion sur ce que serait celui de demain. Après avoir très rapidement présenté en quelques lignes l'histoire de l'Humanité de la Préhistoire à l'aube de l'Ordre Marchand ; il dresse magistralement les différents « coeurs » qui ont permis le développement du capitalisme alors que le Monde était encore dominé par l'Ordre Féodal. Bruges, Venise, Anvers, Gênes, Amsterdam, Londres, Boston, New York et aujourd'hui Los Angeles ont tous à tour de rôle dominé le Monde et surent utiliser une nouvelle invention et asseoir leur domination sur le milieu et la périphérie. Servi par un arrière pays agricole important, des facilités de communication dues principalement à l'existence d'un port actif, la présence d'une classe créative, l'existence d'institutions bancaires disposées à prendre des risques et leurs capacités à attirer des immigrés ; ces villes ont su grâce à une nouvelle technologie qu'il avait su maitriser constituer les éléments moteurs du système capitaliste. Ce fut le cas d'Anvers avec l'imprimerie, de Londres avec la machine à vapeur, de Boston avec le moteur à explosion, de New York avec le moteur électrique et aujourd'hui de Los Angeles, de la Californie et de l'ensemble de la côte ouest des Etats-Unis avec les microprocesseurs et les nouvelles technologies de l'information. Toutefois en raison de l'importance que prendra le Marché sur les Etats notamment, il pense que nous allons vers un monde polycentrique qui ne sera plus dominé par un coeur et prévoit la fin de la domination du coeur californien pour les quinze prochaines années. Devrait alors commencer à se profiler à l'horizon ce que l'auteur appelle l'hyperempire, qui aurait encore une forte connotation américaine et qui assurerait essentiellement la domination planétaire du Marché et de l'invasion du privé dans des secteurs qui jusqu'à présent ont été toujours de l'apanage exclusif des Etats (sécurité, souveraineté). L'homme à terme face à ses nouvelles forces deviendrait lui-même une marchandise et en réaction à cet état de fait, plusieurs entités pour des raisons multiples déclencheraient des rébellions qui aboutiraient à de nombreux conflits en escalade qui ferait naitre ce que l'auteur appelle l'hyperconflit. Ces deux premières vagues d'avenir menaceraient à tour de rôle l'existence de l'homme tel que nous le connaissons aujourd'hui et l'existence de la planète telle qu'elle existe depuis déjà plusieurs millénaires. Toutefois loin de tomber dans un pessimisme absolu face à un monde qui à de quoi inquiéter, l'auteur pense que se profilera à l'horizon avant la fin du vingtième-unième siècle l'hyperdémocratie dont certaines forces sont déjà à l'oeuvre aujourd'hui et que celle-ci tout en ne détruisant pas l'ordre marchand verra la prééminence d'un nouvel ordre économique que l'auteur nomme l'économie relationnelle qui sera en mesure d'assurer la construction d'un monde meilleur en imposant de nouveaux paramètres de lecture de l'ordre social et où le profit ne serait plus perçu comme la finalité mais plutôt comme une contrainte. Il termine son ouvrage sur la France dont l'avenir ne lui semble pas particulièrement radieux malgré les atouts dont elle dispose si ce pays ne sait pas amorcer certaines réformes notamment sur le plan budgétaire et fiscal. Ce qu'Attali dit dans son livre semble vraisemblable mais s'il n'est pas forcément probable car comme l'auteur le dit lui-même tant de choses peuvent changer le cours de l'Histoire. Si Hitler n'avait pas attaqué la Russie, si les japonais n'avaient pas attaqué les américains ; les forces de l'Axe auraient gagné la deuxième guerre mondiale. Si l'essieu de la roue de la voiture du General Alexandre Dumas ne s'était pas cassé, Napoléon Bonaparte ne serait probablement pas devenu Premier consul ; si Bonaparte n'était pas devenu Premier consul, l'expédition de Saint-Domingue n'aurait jamais vu le jour ; si l'expédition de Saint-Domingue n'avait jamais eu lieu, Haïti n'aurait jamais existé. Si Haïti n'avait pas vu le jour, l'Amérique latine telle que nous la connaissons aujourd'hui n'aurait pas pris naissance. L'auteur élabore un certain nombre de scenarios mais dans tout scenario aussi faible que ce soit il y a toujours une part de certitude. Les forces que Mr. Attali met en exergue sont déjà à l'oeuvre dans l'Haïti contemporaine. La part déterminante que prend un certain capitalisme sauvage dans la direction des affaires économiques et financières d'Haïti depuis déjà prés d'un quart de siècle préfigure la venue et la mainmise croissante de l'hyperempire, l'insécurité qui affecte la société haïtienne sous toutes ses formes rappelle ce que l'auteur dénonce à travers l'hyperconflit mais aussi tous les efforts de construire une nouvelle société plus juste et plus humaine à travers le projet de société contenue en filigrane dans la Constitution de 1987 dit que la naissance de l'hyperdémocratie ici aussi a sa part de réalité et de vérité. Qu'Haïti aussi est lieu de construction de ce monde de demain en devenir. Ceux qui aujourd'hui pensent et construisent l'Haïti des cinq prochaines années devraient lire ce livre car en faisant cela, ils conçoivent et élaborent les prémisses de l'Haïti des trente prochaines années.
Dimitri Norris, lecteur Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".