Nicolas André: un nouvel auteur à Livres en Folie

Livres en Folie

Publié le 2011-06-13 | Le Nouvelliste

National -

Nicolas André, un nouveau nom que le lecteur haïtien devrait désormais connaître. Il établira son quartier au Parc historique de la canne à sucre le 23 juin prochain pour signer son premier roman : « Qui trop embrase Mal éteint « Collaborateur depuis plus d'une décennie à la division des livres de Communication Plus, il a collaboré notamment aux deux plus grands quotidiens d'Haïti : Le Nouvelliste et Le Matin. Professeur de Créole à l'Université Florida International, son oeuvre fictive rencontrera l'appréciation de plus d'un. S.L.J. Vous allez signer à Livres en Folie votre premier roman. A quoi les lecteurs devraient-ils s'attendre ? N.A : Il s'agit de l'histoire d'un milicien qui, pour venger la mort de son père tué par un régime totalitaire, intègre ce régime par méprise. Il y raconte ses actes, ses joies, ses déceptions... S.L.J.: Pourquoi avez-vous choisi d'écrire ce roman ? N.A. : L'histoire m'est venue comme ça. Pour tout vous dire, ce texte a été écrit sous forme d'une nouvelle, il y a bien des années parce que je voulais participer à l'une des éditions du Prix Jacques Stephen Alexis de la nouvelle (vous voyez que cela remonte à longtemps). Mon texte n'a pas été sélectionné. Je l'ai rangé dans un tiroir, pour le sortir un peu plus tard et le convertir en un roman au titre assez trompeur de « Qui trop embrase mal éteint». Relisez le titre et vous verrez pourquoi je parle de « titre trompeur ». S.L.J.: Vous avez écrit une oeuvre fictive, n'a-t-elle pas un rapport à la réalité ? N.A.: Il s'agit d'une histoire purement fictive. Totalement. L'imagination de l'être humain peut aller très loin. Certaines fois au-delà de l'impensable. Mais la plupart des histoires inventées peuvent poser problème, puisqu'elles rappellent certaines réalités on ne peut plus palpables. Et la lectrice (ou le lecteur) peut arriver à se reconnaitre ou reconnaitre une connaissance-lointaine ou proche- en tel personnage protagoniste d'une oeuvre de fiction. Ce qui force l'auteur à s'excuser d'avance de n'avoir pu imaginer des noms plus bizarres que ceux inventés dans son histoire. Allez savoir pourquoi on arrive à trouver un vrai dénommé « Poéton », alors que tu voulais être original et éviter « toute ressemblance (nom et comportement) avec des personnes réelles vivant actuellement ou ayant vécu dans le passé ou qui vont vivre dans le futur ». Voilà. Mais la situation n'est pas simple. Si vous me demandez : qu'est-ce qu'il y a de réel dans votre oeuvre ? Je vous répondrai : mais absolument RIEN ! Posez la même question au personnage principal du roman et il vous répondra : mais qu'est-ce que vous racontez ? Tout est VRAI ! Dans mon histoire ! S.L.J.: Qu'est-ce qui pourra séduire le lecteur en lisant votre ouvrage ? N.A. Tout ! A commencer par le titre. Et le texte d'avertissement reproduit en quatrième de couverture ! A l'intérieur, c'est davantage intéressant. Vous aimez le fou rire ? Lisez mon roman. Vous détestez les complications ? Lisez-le. Le langage utilisé est léger et fluide. A ce propos, je salue le travail exceptionnel de deux de mes principaux collaborateurs : Anaïse Chavenet et Allyn Denis. Mais il y a également d'autres amis et collègues qui m'ont fait des suggestions. Grâce aux encouragements de mon entourage, j'ai décidé de soumettre cette histoire à l'appréciation du public ami de l'imprimé. Le personnage principal est sympathique ou odieux. C'est selon. Il fait rire ou exaspère. Dans l'un ou l'autre cas, on a envie de lire l'histoire jusqu'à la fin. Séduisant, non ? S.L.J.: Quels sont les auteurs qui vous ont inspiré ? N.A. : J'ai inventé mon histoire (ou si vous préférez l'histoire de mon personnage). Une création ne peut être une inspiration. Ou du moins c'est ce que je pense. Toutefois, je dois reconnaitre que j'aime bien le style de Gary Victor, de San Antonio oui de James Hadley Chase (je ne me rappelle plus s'il y a un « r » a Hadley/Hardley ou pas). Et plein d'autres écrivains aussi. Ce qui me laisse dans l'embarras du choix. S.L.J.: Avez-vous d'autres publications en perspectives ? N.A. : Oui, j'espère que mon simple oui suffit comme réponse à cette question. Je m'intéresse beaucoup à la littérature créole. J'ai plein de textes qui dorment dans un tiroir virtuel. Je souhaite les réveiller au moment opportun. Attendons de voir l'accueil que réserve le public à « Qui trop embrase mal éteint », avant de m'enflammer. Courte bibliographie Nicolas André a fait des études en linguistique. Il détient une maitrise en didactique du français et enseigne le créole à l'université Florida International. Il a travaille comme correcteur dans les deux plus grands quotidiens d'Haïti, Le Nouvelliste et Le Matin. Il collabore depuis près d'une quinzaine d'années a la division Livres de Communication Plus, a titre de correcteur.

Propos recueillis par Schultz Laurent Jr. Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".