Conférence de presse

Ayiti Mizik ou faire prospérer l'industrie musical haïtien

A l'occasion de la Journée Internationale du Droit d'auteur, Ayiti Mizik, une association haïtienne des professionnels de la musique a lancé officiellement au Club Brasiliero, ce jeudi, ses activités débutées en décembre dernier avec le premier cycle de formations.

Angie Marie Beeline Joseph
Par Angie Marie Beeline Joseph
29 avr. 2011 | Lecture : 4 min.
Pour lutter contre la piraterie musicale, structurer, promouvoir, protéger et faire prospérer l'industrie musicale haïtienne, Ayiti Mizik, créé à Port-au-Prince, en mars 2010, avec des membres issus de l'ensemble des métiers du secteur, veut occuper une place de choixsur lemarché du show business haïtien. Les majors de la musique ont de quoi s'inquiéter... Le piratage des musiques et vidéos sur Internet et la copie de CD connaît un essor spectaculaire. Ce fléau existe à tous les niveaux : au sein des distributeurs, comme des producteurs eux
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.