CINEMA/DECES

Raphaël Stines est parti

Le monde cinématographique haïtien est en deuil. Le cinéaste et réalisateur Raphaël Stines est décédé samedi dernier à la suite d\'une courte maladie à l\'Hôpital du Canapé-Vert.

Publié le 2007-08-28 | Le Nouvelliste

Culture -

La nouvelle de la mort du réalisateur haïtien Raphaël Stines, décédé dans la nuit du 25 au 26 août, a laissé dans la tristesse et la consternation les confrères et amis du cinéaste. Une courte maladie, suivie de complications cardiaques, a emporté l\'acteur réalisateur samedi dernier à l\'Hôpital du Canapé-Vert à l\'âge de 74 ans. Pour le président de l\'Association des Cinéastes haïtiens (ACH), Arnold Antonin, le décès de Raphaël Stines semble survenir de manière inattendue. « La nouvelle de la mort de Raphaël est pour moi une véritable surprise », a lâché tristement, ce mardi, Arnold Antonin. Le président de l\'ACH qui garde encore le dernier souvenir de son collègue de travail digère mal le départ de celui qui a initié la fiction dans le cinéma en Haïti. « M. Stines avait encore toute sa verve, il y a un mois de cela, on participait alors à une émission sur l\'assassinat de François Latour », se rappelle M. Antonin. En effet, Raphaël Stines a littéralement marqué le monde cinématographique haïtien. Rentré en Haïti, après ses études en cinématographie aux Etats-Unis, M. Stines a tout de suite investi le secteur à travers des productions mélodramatiques et humoristiques mettant en vedette des acteurs et comédiens haïtiens. Il a ainsi réalisé en 1976 le tout premier film de science-fiction haïtien sur pellicule, « M\'ap pale nèt ». Ce court métrage, inspiré de la pièce de Jean Coteau, « Le bel indifférent », sortira de l\'ombre l\'humoriste François Latour et la jeune actrice Jocelyne Alphonse. Quelques années plus tard, soit en 1990, avec le comédien Fernel Valcourt, dit Jesifra, et le journaliste Anthony Pascal \'\' Konpè Filo\'\', Raphaël Stines allait secouer le théâtre populaire haïtien avec sa fameuse pièce « Kraze Lanfè ». Cette production satirique dénonçant la dictature des Duvalier a connu beaucoup de succès. En 2001, il enchaîna avec Roland Dorfeuille, dit Pyram, dans une production cinématographique : Bouki nan paradi, une histoire adaptée de l\'oeuvre dramatique de Franck Fouché, mettant en vedette la jeune Fabienne Colas et Sydney Louis. Le cinéaste a aussi prêté son talent et ses compétences à la série télévisée « Pè Toma » dont il a été le principal réalisateur. Amoureux des oeuvres théâtrales, Raphaël Stines nourrissait l\'idée de projeter à l\'écran certaines pièces de Marcel Pagnol Raphaël Stines n\'a pas seulement marqué le monde cinématographique haïtien. Il a travaillé jusqu\'à sa mort samedi dernier comme technicien et directeur de programmation à la Télévision nationale d\'Haïti. Il a aussi le mérite d\'avoir formé et soutenu d\'autres jeunes acteurs et techniciens. « Nombre de gens à la télé sont passés à son école », témoigne avec beaucoup de gratitude le président de l\'ACH, Arnold Antonin. Dans un communiqué de presse signé par Réginald Lubin, Arnold Antonin et Richard Sénécal, adressé au journal hier lundi, l\'Association des Cinéastes haïtiens salue le départ de ce géant du secteur cinématographique haïtien, pour le travail combien noble qu\'il a réalisé en Haïti, d\'abord comme cinéaste puis comme fonctionnaire honnête et exemplaire. D\'un autre côté, le ministère de la Culture et de la Communication a, ce lundi, invité les acteurs, les artistes, les amants du septième art et les professionnels de l\'audiovisuel à s\'incliner respectueusement devant la dépouille mortelle de ce créateur.

Jean Max St Fleur tmaxner@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".