Réponse à la note de presse du gouvernement du 28 janvier 2024

En réponse à la Note de Presse éhontée du 28 janvier, 2024, provenant du "gouvernement" de facto, nous remercions la Haute Cour du Kenya de ne pas avoir accepté de violer les Constitutions kenyane et haïtienne pour appuyer un gouvernement criminel et illégitime qui n’a pas le statut pour requérir la soi-disant "mission d'appui à la sécurité".

Myrtha Désulmé
Par Myrtha Désulmé
05 févr. 2024 | Lecture : 11 min.

En réponse à la Note de Presse éhontée du 28 janvier, 2024, provenant du "gouvernement" de facto, nous remercions la Haute Cour du Kenya de ne pas avoir accepté de violer les Constitutions kenyane et haïtienne pour appuyer un gouvernement criminel et illégitime qui n’a pas le statut pour requérir la soi-disant "mission d'appui à la sécurité". On suit l'évolution du dossier et on s’attend à ce que l

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.