Kidnapping de Douglas Pape: les patients vivant avec le VIH risquent gros

Environ deux mois après le kidnapping du fils de l'éminent Dr William Pape, Douglas Pape, les activités aux centres GHESKIO sont au ralenti. Les patients vivant avec le VIH/Sida, entre autres, ne cachent pas leurs inquiétudes.

Claudy Junior Pierre
Par Claudy Junior Pierre
24 janv. 2024 | Lecture : 2 min.

Cela fait plus de deux mois que Douglas Pape, fils du directeur exécutif des centres GHESKIO, a été enlevé à Belo, une localité située à Kenscoff dans la commune de Pétion-Ville.

D'aucuns s'inquiétaient pour la continuité des services qui sont cruciaux pour le système de santé, notamment la dispensation de soins et de médicaments aux patients vivant avec le VIH/Sida et/ou la tuberculose.

Le mercredi 2

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.